Harry Potter ; J.K. Rowling

Publié le par M.L.

Harry Potter ; J.K. Rowling

Harry Potter, comme tout le monde le sait à présent, se découpe en sept tomes :

  1. Harry Potter à l’école des sorciers (Harry Potter and the philosopher’s stone.)
  2. Harry Potter et la chambre des secrets (Harry Potter and the chamber of secrets.)
  3. Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (Harry Potter and the prisoner of Azkaban.)
  4. Harry Potter et la coupe de feu (Harry Potter and the goblet of fire.)
  5. Harry Potter et l’ordre du phénix (Harry Potter and the Order of the phoenix.)
  6. Harry Potter et le prince de sang mêlé (Harry Potter and the half-blood prince.)
  7. Harry Potter et les reliques de la mort (Harry Potter and the deathly Hallows)

      Je ne vais faire qu’un court résumé de cette histoire. Harry Potter est un jeune homme orphelin qui doit vivre auprès de son oncle, sa tante et son cousin qui ne l’apprécient guère. Ses parents ont été tués par un terrible mage noir. Harry est célèbre dans le monde des sorciers car il est le seul à avoir survécu au sortilège de la mort lancé par Voldemort lui-même.

    Il mène une existence banale jusqu’au jour où un hibou lui apporte un courrier de la grande école de sorcellerie anglaise : Poudlard. Le destin d’Harry se met alors en marche. Avec l’aide d’amis il tentera de suivre ses études, d’apprendre la magie et de détruire la plus grande menace du monde.

     En quoi Harry Potter est-elle une œuvre intéressante ? Ces livres sont captivants car si  vous retirez la magie vous avez quoi ? Un jeune anglais normal qui suit des cours, déteste certains enseignants, connait des déboires amoureuses ou amicales, ressent la colère, la jalousie, la tristesse… Mais il y a la magie. Harry Potter n’est pas un anglais comme les autres. Combien de jeunes qui ont lu ou vu les films ont eu envie d’aller à Poudlard ? Nous choisissions notre maison préférée. Nous changions notre propre emploi du temps car c’était beaucoup plus intéressant d’aller en cours de sortilège qu’en maths.

     Et puis il ne faut pas oublier que toute une génération a grandi avec Harry Potter. Nous sommes rentrés au collège en même temps que lui. Nous avons passé les mêmes épreuves de la vie quotidienne (certes nous n’avons pas assommé un troll dans nos toilettes, ni eu affaire à un terrible mage noir.)

     Harry Potter est un personnage si « normal » que l’on peut se voir en lui. Il ne nous est pas étranger. Ce n’est pas un guerrier valeureux qui ne connait que la bravoure et l’honneur.

     De plus, ses défauts le rendent plus attachant encore. Il n’est absolument pas parfait. Il a des sautes d’humeurs, il est en froid avec ses amis et à la fin nous nous demandons comment ils font pour toujours le supporter.

    Chaque personnage a son histoire et sa personnalité. Chaque personnage est intéressant. C’est comme si nous les avions connus. Nous connaissons Neville et sa maladresse, Luna et son étrangeté, la famille Weasley au complet ! nous avons mangé avec eux, ri avec eux, pleuré avec eux et eu peur avec eux. Je ne parle même pas des autres comme Dean, Lavande, Seamus, Pavarti…

     Nous avons soutenu Fred et George face à la terrible Dolores Ombrage. Nous avons détesté Rogue autant qu’Harry et apprécié la sévère Mc Gonagall. Nous avons trouvé Hagrid touchant quoiqu’un peu fou. Nous avons été heureux quand Harry a enfin découvert ses sentiments pour la belle Ginny et que Ron et Hermione se soient enfin mis ensemble. Nous avons jugé Fleur Delacour (mais euh ! Tous les français ne sont pas comme ça.)

     Il y a une chose que j’ai pu remarquer en rererere…lisant les livres : Fred parle beaucoup plus que son frère jumeau (mais vraiment beaucoup plus.) Nous aurions pu croire qu’il était son préféré, et pourtant…

     Les films ont permis aux livres de toucher un plus vaste public. Fidèles ils n’ont pas particulièrement déçu (ou une minorité.) Ils ont fait vivre l’ouvrage et ont donné un vrai visage aux personnages.

     Je pense qu’Harry Potter, même si les septième film et livre sont sortis, a acquis un nom et une renommée. Il n’est pas simplement célèbre sur papier ou à l’écran, il l’est tout court. Nous ne fermerons pas ce chapitre avant un long moment, car Harry Potter est notre enfance. La nostalgie de cette période le fera vivre encore et encore.

                                                                                                               harry potter 7 volumes

     Cet article n’est pas une analyse. Je voulais écrire un petit quelque chose sur ce livre. Laissons-lui tout son charme. Et comme dirait Daniel Pennac, ne cherchons pas à lui donner un sens mais laissons-le juste nous envouter et nous entrainer dans un autre monde (il n’a pas exactement dit ça, j’interprète ^^.)

                                                                                                    

M.L. (source images: Decitre.)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article