Petite d'Edward Carey (2021) SP

Publié le par Marion L.

Petite d'Edward Carey (2021) SP

L'histoire de Madame Tussaud, de sa naissance à sa mort dans un roman aux allures gothiques. Un grand merci aux éditions Cherche-Midi pour ce roman sorti le 01 avril.

L'histoire :

     1761. Anne Marie Grosholtz nait. Elle a le menton et le nez de ses deux parents. Ce sont deux appendices proéminents dont elle est fière.

     Elle quitte son petit village pour Berne en Suisse, avec sa mère, après la mort de son père. Elles s'installent chez le Docteur Curtius, un étrange phénomène. L'hôpital à proximité lui envoie des organes ou des membres afin qu'il les refasse en cire. Ainsi, les étudiants peuvent travailler sur une pathologie avec l'aide de ces cires plus vraies que nature.

     La mère de Marie ne supporte pas cette nouvelle vie. Marie se retrouve seule avec Curtius qui la prend comme apprentie.

     Un certain Mercier leur parle de Paris. Suite à quelques problèmes, Curtius et Marie quittent la Suisse pour Paris. Ils logent chez une veuve qui aidera Curtius pour ses propres intérêts et détestera Marie.

     Marie deviendra Petite. Un surnom qui va bien avec sa petite taille. Une petite taille qui lui vaudra d'être toujours traitée comme une enfant, même à plus de 30 ans. Marie assistera à plusieurs événements : elle sera la formatrice d'Elisabeth (la soeur du roi Louis XVI), connaîtra la révolution et la Terreur.

Retour de lecture :

     Edward Carey a tenté de retranscrire sa vie en reprenant les Mémoires de Marie Tussaud et en comblant les trous. Il annonce en fin d'ouvrage avoir mis 15 ans pour l'écrire.

     J'ai voulu le lire suite à un retour libraire dans une émission. Il insistait sur le fait qu'il méritait toute notre attention... mais qu'il passait un peu inaperçu.

Un air de romans du XVIIIe 

     Effectivement, c'est un livre à conseiller. Par contre, c'est un livre étonnant, dû au personnage principal qui nous raconte l'histoire. Il a un petit quelque chose de "Candide". Il reprend l'esprit des romans du XVIIIème siècle dans sa manière de raconter les faits.

     Marie reste constante, dans la vie de tous les jours comme dans les bons et les horribles moments (le terme "mauvais moment" aurait été trop pauvre.) Ce personnage est déroutant. Il se comporte comme un enfant, même une fois adulte, même dans ses expérimentations d'adulte (ex : l'amour/la sexualité.)

     D'ailleurs, certains lecteurs Babelio ont eu la sensation de lire un roman jeunesse perdu en adulte. Cette impression vient sans doute de là. Certains citent même Charles Dickens.

     Le personnage de Marie et ses aventures font penser à Dickens ou aux "Malheurs de Sophie" de la Comtesse de Ségur avec la belle-mère violente, ou encore à une Colette de Victor Hugo. Il ne s'adresse pas aux enfants mais je peux comprendre qu'il déroute les adultes.

Serez-vous déroutés ?

     D'autres lecteurs parlent de rythme étrange qui dessert l'histoire avec une rupture au milieu. Le lancement de l'histoire est lent. Et les choses s'accélèrent une fois Marie et Curtius en France et installés dans leur nouvelle grande maison. C'est vrai, j'ai moi-même plus accroché avec la fin mais ce n'est pas dérangeant.

     Ce qui m'a étonnée, c'est de ne pas ressentir pleinement les événements. Marie prend les choses avec un tel détachement, que nous faisons pareil en quelque sorte. Elle nous annonce des faits. Un élément qui réhausse le côté déroutant de ce livre.

J'ai donc passé un bon moment de lecture mais je ne saurai pas à qui le conseiller exactement. Avis donc aux curieux.

Marion (Source image : les éditions Cherche-Midi. Retrouvez le livre sur leur site : Petite)

Publié dans Historique

Commenter cet article

manou 08/06/2021 08:26

Je passe mon tour, mon carnet est plein et j'y fais du tri en permanence car je sais que je ne pourrais déjà pas tout lire de ce que j'ai inscrit à l'intérieur...Merci de ton ressenti

Marion L. 08/07/2021 18:47

Je comprends parfaitement, il faut faire des choix. Impossible de tout lire. Je ne savais pas trop comment le vendre celui-ci car il est très bien mais assez particulier pour ne pas convenir à tous les lecteurs. Pourtant, je n'arrive pas à visualiser le bon profil de lecteurs.