Mauvais sang de Catherine Dabadie (2021) SP

Publié le par Marion L.

Mauvais sang de Catherine Dabadie (2021) SP

Une plongée dans le monde de la mafia à travers le regard de Giacomo, 15 ans. Ou le poids de l'héritage familial. Un grand merci aux éditions Actes Sud junior pour ce roman captivant, sorti le 6 janvier. A partir de 12 ans.

     Giacomo a su qu'il était un héritier d'une famille particulière lorsqu'un soir la police est venue arrêter son père. Chef d'un réseau mafieux le père de Giacomo est en prison depuis ce soir.

     Depuis, Giacomo est élevé par sa mère qui espère l'éloigner de tout ça et par son oncle qui le forme au métier. Il sèche l'école pour racketter les commerçants du coin avec son oncle. Il apprend la violence et le respect qui lui est dû.

Jusqu'à ce racket qui tourne mal. Giacomo est vite retrouvé par la police et mis en détention. Ce sera sa vie à présent entre mauvaises actions et prisons. Sauf si...

     Un juge lui fait une proposition qu'il ne peut pas refuser car déjà dealée entre lui et sa mère qui espère toujours l'éloigner de ce monde. Il est exfiltré de cette vie et placé dans le nord du pays (Italie) auprès d'une amie du juge, sous un faux nom.

Giacomo devient Otto. Il ne voulait pas de ce deal mais il doit protéger sa mère qui s'est mise en danger pour lui.

     Sa nouvelle demeure est une exploitation viticole gérée par des femmes. Lui qui vient d'un monde où l'homme est tout puissant et où les femmes ne mangent même pas à table. Une nouvelle vie qui s'annonce difficile, loin de la violence et de la peur.

     Sa rencontre avec Livia et Corneille pourrait changer des choses.

     Un super roman. Quand j'ai vu le résumé et la thématique, je me suis jetée dessus. Giacomo est tiraillé entre sa loyauté à son clan, son amour pour sa mère et son envie sans doute d'être normal (il ne le dit pas.) C'est très difficile pour lui de revenir sur 15 ans d'éducation. La violence a été son quotidien et elle ressurgit parfois.

     Un roman court dans une écriture fluide et agréable. Une autrice que je découvrais et que je compte bien suivre.

Un roman qui évoque - en quelque sorte - la rédemption, la possibilité de s'éloigner de la délinquance et de se reconstruire. La difficulté aussi de le faire car les hommes de sa famille ne comptent pas le laisser partir.

Marion (Source image : les éditions actes sud junior. Retrouvez le livre sur leur site : Mauvais sang)

Commenter cet article