Isaac, caniche maniaque de Charles Mazarguil (2021) SP

Publié le par Marion L.

Isaac, caniche maniaque de Charles Mazarguil (2021) SP

Un caniche maniaque, une enquête autour d'étranges disparitions, une tentative de survie en milieu inhospitalier... Merci aux éditions Poulpe Fictions et Netgalley pour ce SP.

     Comme le nom l'indique, Isaac est un caniche. Il vit seul avec son maître et n'a qu'une obsession : la propreté. Il mange du boulghour, se lave les canines tous les soirs, surveille ses repas, utilise les toilettes des humains, nettoie tout derrière son maître... A un tel niveau qu'on pourrait parler de toc.

"Toute cette verdure qui commence à nous entourer est envoûtante de beauté, mais je suis trop malin pour tomber dans le panneau ! Je sais bien que, derrière ces feuilles luisantes et ces fleurs éclatantes, se cachent des océans de boue, des cohortes de tiques, des légions de puces, des armées entières de bestioles assoiffées de mon sang et prêtes à me refiler dieu sait quelles maladies incurables." (page 21 sur liseuse.)

     Son maître prépare quelque chose, il le sent. Et ça lui fait peur. Il a toutes les raisons d'avoir peur. Car son maître (enfin, c'est Isaac le maître, mais bon...) est poussé par ses amis à faire des rencontres pour ne plus être seul avec son chien particulier. Ce qui veut dire : partir une semaine sans lui.

Il dépose donc Isaac chez son cousin... dans une ferme. L'horreur !

     Isaac va devoir changer ses habitudes s'il ne veut pas devenir fou. Surtout qu'Hubert, le fermier, ne le veut pas dans la maison. Manger gras, dormir dans une niche froide en compagnie d'un chien géant, sans toilettes ni point d'eau pour se laver...

     Heureusement, les animaux lui donnent une mission : résoudre le mystère de la disparition de certains d'entre eux. Les cochons soupçonnent les extraterrestres.

     Un court roman à partir de 10 ans (bons lecteurs car un peu de vocabulaire et quelques références à avoir.) Il se lit bien et le personnage d'Isaac est intéressant. C'est un urbain qui découvre la campagne et ses habitants. Ces derniers sont nettement plus ouverts et sympas que lui.

     L'auteur force le ton pour le rendre drôle. C'est sans doute ce qui m'a dérangée (cet humour constant, un peu trop appuyé.) Mais qui plaira car il donne un côté léger à l'histoire. J'aimerai beaucoup avoir l'avis d'un enfant sur ce roman.

Je n'ai pas complètement adhéré mais je le conseillerai volontiers. L'enquête policière est vite résolue pour le lecteur (on se doute de quelque chose en tout cas) mais ajoute une énorme plus-value.

Marion (Source image : les éditions Poulpe Fictions. Retrouvez le livre sur leur site : Isaac, caniche maniaque.)

Commenter cet article