Sleeping Beauties de Stephen et Owen King (2018)

Publié le par Marion L.

Sleeping Beauties de Stephen et Owen King (2018)

Aurora touche le monde et le plonge en enfer. Que fait Aurora ?

     Aurora plonge les femmes qui s'endorment dans un cocon. Impossible de les réveiller et malheur à celui qui cherche à ouvrir le cocon. Il n'y survit pas, la femme à l'intérieur devenant agressive et forte, comme un animal sauvage.

     Très vite, les femmes encore éveillées cherchent à le rester et les hommes pètent les plombs. Car personne ne sait ce qu'il se passera, ni pour les femmes, ni pour les hommes.

     Une jeune femme étrange, mystérieuse et surnaturelle fait aussi son apparition. Sait-elle ce qui se passe ? En est-elle la cause ? Peut elle sauver les femmes ? Beaucoup sont prêts à tout pour qu'elle réponde. Ce qui ne va arranger le cas de personne.

     Je n'ai lu que trois livres de Stephen King, lui compris, mais j'ai vu quelques adaptations. Comme dans "Dôme" par exemple, il y a un schéma. Quelque chose d'étrange apparaît, ici un arbre accompagné d'un mystère, ici Aurora. Un groupe cherche à comprendre. Et il y a toujours quelques connards qui nous donnent envie de les taper, comme Don Peters. Oh ! Et la prison. Impossible de ne pas penser à "La ligne verte".

Est-ce un questionnement sur les relations hommes/femmes ? Avec l'idée que personne n'est parfait mais que sans les hommes le monde se porterait mieux. Mais n'avons-nous pas besoin des deux sexes ?

     Evie, l'étrangère, est persuadée que les hommes sont mauvais et qu'un monde dirigé par les femmes serait mieux. Aurora serait une chance pour elles de le vérifier ?

     Il fait un peu plus de 800 pages mais nous ne les voyons pas passer. J'aime beaucoup l'écriture. Elle a quelque chose qui nous permet de bien visualiser les scènes sans les alourdir de descriptions et qui se fait oublier. On comprend mieux pourquoi de nombreux romans de Stephen King sont adaptés au cinéma. Il a une manière d'écrire très visuelle.

     Il fait réfléchir car les protagonistes le font. Entre des hommes persuadés que les femmes méritent ce qui leur arrive, parce qu'elles ne savent pas rester à leur place naturelle. Ou alors que ce sont des salopes qu'il faut anéantir. D'autres que les hommes ne peuvent pas vivre sans elles, tout bêtement pour la continuation de l'espèce. Mais aussi que sans elles, les hommes sèmeraient le chaos.

Il y en a pour tous les goûts dans ce livre. Il recense un large panel de personnalités et de manières de penser. Les personnages en sont forts (de cette diversité.) On en déteste certains (impossible de ne pas le faire) mais d'autres sont vraiment très attachants. Difficile de s'extraire de cet univers. Je redécouvre petit à petit cet auteur (je n'oublie pas que le livre est écrit à deux.) Homme/femme... tellement de questions. Très prenant.

Marion

Commenter cet article

manou 22/01/2021 14:41

Père et fils qui écrivent ensemble, voilà quelque chose d'intéressant. Je ne savais pas que Stephen King avait un fils écrivain et en plus c'est le premier roman qu'ils écrivent ensemble. Cela ne doit pas être facile ni pour l'un, ni pour l'autre, cette écriture commune... mais apparemment le résultat est prenant ! J'ai beaucoup lu Stephen King dans le passé quand mon fils aîné était accro, un jour je le relirai car j'ai encore tous les romans à la maison ! Merci pour la présentation de ce dernier, 800 pages qu'on lit sans s'en apercevoir ce n'est pas tous les jours...

Marion L. 28/01/2021 19:59

De souvenir il a au moins deux fils écrivains avec Owen King et Joe Hill. J'ai découvert tardivement Stephen King avec "simetierre". L'expérience a été tellement forte que j'ai arrêté de lire cet auteur juste après. Et puis j'ai repris avec "docteur sleep". "Sleeping beauties" est mon 3ème. Petit à petit, je vais lire cet auteur ^^.