Les femmes de l'ombre de Laurent Vachaud (2008)

Publié le par Marion L.

Les femmes de l'ombre de Laurent Vachaud (2008)

Livre adapté d'un film. L'occupation Allemande. Les femmes de l'ombre.

     Louise est une résistante, habile aux tirs. Elle lutte dans un maquis avec son époux. Lorsqu'il meurt, elle n'a pas d'autre choix que de rejoindre le SOE, un service secret de renseignement et de sabotage anglais.

     Ils ont besoin d'elle et d'autres femmes pour une mission de très grande importance : sauver un géologue tombé entre les mains des Allemands pour que ces derniers ne s'intéressent pas à une certaine plage en Normandie.

     Louise est une battante, mais ce n'était pas le cas pour Suzy, ancienne danseuse de cabaret au passé trouble, fragile, sensible et peu encline à supporter la pression ; ni pour Jeanne, une prostituée jugée pour meurtre, malgré un fort caractère, qui ne se laisse pas faire ; ni pour Gaëlle, une chimiste talentueuse, habile avec des explosifs, croyante et douce de caractère.

Des femmes envoyées en sacrifice. Alors qu'on leur en demandait beaucoup, d'autres efforts sont réclamés.

"Jamais vous n'auriez fait ça à des hommes" (page 130)

     Un livre adapté du film du même nom, écrit par le scénariste. N'ayant pas vu le film je ne sais pas si le livre en est l'exact récit ou non. D'ailleurs, ai-je été influencée par le côté film ? Car dans la manière de raconter, j'ai plus eu l'impression de lire un scénario qu'un roman. Avec les dialogues, les gestes des personnages et parfois des indications sur ce qui peut se passer dans leur tête. Mais rien plus.

     J'ai eu un mal fou à entrer dans l'histoire et à m'intéresser aux personnages, pire, à m'attacher.

     Il a fallu en lire plus de la moitié, voir que l'enjeu était là et que ces personnages risquaient vraiment leur vie pour entrer dans l'histoire. Je pense que j'aurai préféré voir le film. Je ne saurai pas.

Un livre court qui se lit vite, qui a le mérite de montrer la résistance féminine, qui ne cache pas les dangers, n'épargne pas ses personnages, tente d'être très réaliste... mais qui manque - pour moi - d'un petit quelque chose. Malheureusement il semble épuisé dans le commerce.

Marion (Source image : Babelio)

Publié dans Historique

Commenter cet article