Le prince cruel de Holly Black (2020) SP

Publié le par Marion L.

Le prince cruel de Holly Black (2020) SP

Peut-être connaissez-vous cette autrice avec sa série "Les chroniques de Spiderwick" ? Dans celui-ci elle nous offre une fantasy féérique. Bienvenue dans le monde des Faes. Merci aux éditions Rageot pour ce livre sorti le 2 septembre 2020.

     Jude a 17 ans et a dû apprendre à vivre dans un monde qui n'est pas le sien, où les codes sont strictes et où les mortels sont en danger. Tout ça parce que sa mère était l'épouse d'un général Fae qui s'est enfuie avec leur enfant dans le ventre. Et que l'honneur a obligé ce père à prendre sous son aile les deux jumelles nées plus tard d'une autre union.

     Vivi est donc l'héritière mais a juré de ne jamais aimer cet être qui a tué sa mère et son père. Et même après plusieurs années, elle tient parole. Ce qui n'est pas le cas de ses demies-soeurs, Jude et Taryn, toutes deux pourtant mortelles. Peut-être étaient-elles trop jeunes. Elles se sont habituées à cette nouvelle vie à Terrafae.

     Notamment Jude qui ne se voit pas retourner dans le monde des mortels malgré les dangers et les humiliations dont elle est victime. Elle rêve de devenir chevalière et s'entraîne en ce sens.

     Les brimades prennent une autre dimension et Jude ne veut plus se laisser faire. Même si l'un de ses persécuteurs est un des princes du royaume, le plus jeune fils du roi : Cardan. Elle est terrifiée par son groupe d'amis et souhaite prendre du pouvoir pour leur échapper et échapper à de futurs problèmes dus à sa condition de mortelle.

     Le tout sur fond de guerre politique car le roi actuel souhaite abdiquer en faveur de l'un de ses fils.

L'univers est intéressant car elle l'a placé dans la mythologie féérique anglosaxonne et le lexique rajouté par l'édition française à la fin nous aide beaucoup à connaître les différentes créatures.

     Le début est un peu long à se mettre en place comme peuvent parfois le faire les premiers tomes d'une série (ici une trilogie.) Mais quand l'action arrive, nous sommes vite happés par l'histoire.

     Les personnages sont très différents les uns des autres, ce qui laisse le choix aux lecteurs de choisir son ou ses préférés. Et le tout plaira aux amateurs de fantasy à partir de 12 ans. Il est d'ailleurs plus orienté adolescent que jeunes adultes à mon sens. A voir avec les autres tomes.

     J'ai une grande difficulté à faire cette chronique, je ne vais pas m'en cacher. Car j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, et aux deux-tiers environ, il a été très vite lu. Je vois ses qualités, je vois la raison de son succès, mais je n'ai pas été autant touchée que d'autres lecteurs. Mais je sais que c'est entièrement de mon fait. Je ne sais pas pourquoi, dès que j'ai lu "Fae", je n'ai pas réussi à me détacher des livres de Sarah J. Maas qui s'adressent aux plus grands. Elle aussi s'intéresse à ce monde des Faes.

     Pourtant, ils n'ont rien à voir et ne peuvent être comparés. Mais la série "un palais de..." a été un vrai coup de coeur pour moi. J'y trouvais le danger réel et les enjeux plus crédibles. Il est plus sombre, d'où peut-être ma sensation que "Le Prince cruel" s'adresse aux plus jeunes.

     J'ai lu d'autres critiques avant de me lancer et je suis à la fois d'accord avec ceux qui ont adoré et ceux qui sont plus mitigés. Certains éléments peuvent très bien passer chez certains lecteurs et en agacer d'autres. Comme le triangle amoureux pas forcément nécessaire (dans ce tome 1, peut-être que pour la suite...) qui peut amener une scène peut-être gênante car un brin clichée ; et la peur de Jude. Que dis-je, Jude est terrifiée par Cardan et... quand on creuse un peu, c'est une peur qui peut ne pas être justifiée, du moins à cette échelle et avec les scènes présentées.

Au moins, c'est une trilogie que je pourrai conseiller à ceux qui voulaient essayer "Un palais de..." mais qui sont peut-être un peu jeunes pour elle. Dans celui-ci il y a du sang, certes, mais il est surtout moins sombre et ne contient aucune scène sexuelle.

Marion (Source image : les éditions Rageot. Retrouvez le livre sur leur site : Le prince cruel.)

Commenter cet article

M
En effet je la connais et j'ai lu les cinq tomes de sa première série que j'avais dans mon CDI et que les élèves aimaient beaucoup. Alors peut-être un jour je lirai celui-ci malgré ton avis un peu mitigé. Merci pour ton ressenti, toujours bien expliqué.
Répondre
M
Il faudrait que je tente sa première série qui est presque devenue un classique en jeunesse (du moins en bibliothèque). Je pense avoir eu un avis mitigé à cause d'une autre série que j'aime beaucoup. Mais j'ai regardé d'autres avis avant de donner le mien et nous avions senti la même chose, ce qui me rassure.