Balèze de Kiese Laymon (2020) SP

Publié le par Marion L.

Balèze de Kiese Laymon (2020) SP

Récit sorti en 2018 aux Etats-Unis et qui peut faire échos à l'actualité américaine. Un récit qui sort aujourd'hui aux éditions des Escales. Merci à eux pour ce SP.

     Kiese Laymon est actuellement professeur d'anglais à l'université du Mississippi. Il est le fils unique d'une femme brillante, elle-même professeure, qui l'a élevé seule dans le Sud des Etats-Unis.

     Une histoire lambda de deux réussites ? Non, car Kiese est un homme noir et sa mère est une femme noire, ce qui a forcément été au cœur de toute sa vie.

     Sa mère lui a répété qu'il devra être deux fois plus excellent que ses homologues blancs pour atteindre, à leurs yeux, au moins la moitié de leur excellence. Pour le protéger elle lui a appris à parler correctement, à ne pas se mettre à dos les Blancs, à ne pas courir la nuit, à ne jamais paraître négligé...

Mais Kiese voit bien que tout cela n'est pas normal.

Il écrit ce livre à sa mère et s'adresse à elle tout du long. Il lui raconte la vie d'un jeune homme noir aux Etats-Unis, obligé de subir un système qu'il n'accepte pas, meurtri par une enfance dans ce système, par une mère elle-même meurtrie et par ce qu'il voit, expérimente et subi.

     Il parle de son problème de poids depuis l'enfance, une manière de se punir. Sans s'en rendre compte, il est devenu balèze. Puis de ses addictions au jeu.

     Il évoque la hiérarchie sociale encore actuelle selon la race et le sexe. En tant qu'homme noir il est au-dessous des Blancs et constate que les femmes noires sont encore en-dessous, ce qui lui donnera envie de se battre pour elles en devenant féministe. Car il a assisté aux violences sexuelles qu'elles subissent.

     Les Etats-Unis est un pays libre, où les habitants ont des droits, où il est possible d'avoir une liberté d'expression, mais où l'égalité n'existe pas encore car une tranche entière de sa population ne bénéficie pas des mêmes droits.

     Être noir ou non y est une identité, il semble presque impossible de s'en défaire. Impossible de parler de lui sans que ce soit au centre de tout, peu importe le milieu dans lequel il vit, peu importe le Sud ou le Nord. En tant qu'homme noir balèze il effraie malgré lui et doit faire attention.

Un récit marquant d'un fils à sa mère. Elle n'a pas été parfaite mais elle a fait ce qu'elle a pu dans un pays qui limite les droits d'une partie de sa population malgré sa modernité. Il y raconte comment des comportements que certains jugent "normaux" peuvent détruire. Le récit d'un pays secoué par le racisme et d'un petit garçon devenu homme dans ce milieu. Dans une écriture poétique et élégante.

Marion (Retrouvez le livre sur le site des Escales : Balèze)

"J'ai réfléchi un instant : pourquoi cela semblait-il plus lourd de sens de dire "où que j'ai passé" plutôt que "ce que j'ai vécu" ? [...] Elle m'a raconté ce que signifiait ne pas pouvoir voter, ne pas pouvoir pisser quand elle en avait besoin, ne pas manger ce qu'elle aurait voulu, ne pas marcher comme elle l'entendait, ne pas pouvoir conduire parce qu'elle était née pauvre fille noire à Scott County dans le Mississippi. Elle m'a raconté la honte de voir les besoins des Noirs toujours passer après les envies des Blancs." (page 17)

Commenter cet article

manou 18/09/2020 11:42

Un récit poignant sur un sujet brûlant qu'on ne devrait plus voir dans l'actualité d'aujourd'hui ! Hélas ce n'est pas le cas...Tu me donnes très envie de le découvrir et je le note pour voir dans quelque temps si je le trouve à la médiathèque. Merci Marion

Marion L. 09/10/2020 16:14

Mais de rien. Je redécouvre le catalogue des Escales et je dois dire qu'ils ont de très bons romans. Je suivrai tes articles, voir si tu as pu le lire et ce que tu en as pensé.