Roi du matin, reine du jour de Ian McDonald (2009)

Publié le par Marion L.

Roi du matin, reine du jour de Ian McDonald (2009)

Venez plonger dans le folklore irlandais avec Ian McDonald et ces trois personnages. Sont-elles folles ? Ou ce monde existe-t-il vraiment ? Un article un peu fourni et assez philosophique.

     Nous suivons le destin de trois femmes : Emily Desmond qui voit les fées et les fréquente dans le bois près de chez elle pendant que son père observe les étoiles et se persuade que la comète de Bell qu'il voit est un vaisseau spatial et tente de communiquer avec les extraterrestres qui le pilotent ; Jessica Caldwell qui s'invente une vie plus belle que la réalité. Mais pour qui les rêves et les histoires inventées deviennent parfois la réalité. Et enfin, Enye Mac Coll, qui, Katana à la main, sillonne la ville à la recherche de monstres qu'elle combat.

     Le tout se passe en Irlande sur trois générations de femme. Des femmes que certains pensent folles. Voici un bon exemple de roman fantastique car deux versions sont possibles : soit tout ce petit monde a une tare psychologique donnée par le père d'Emily, atteint de schizophrénie, et qui pensent que ce qu'ils voient de surnaturel est vrai alors que pas du tout ; ou au contraire, ils ont la capacité de voir des choses qui existent bel et bien. Des témoignages de gens annexes peuvent étayer les deux versions.

Folie pour les deux premières et drogue pour la troisième ? Une drogue qui lui procure des hallucinations ? Ou au contraire, amplifie son pouvoir de percevoir ce monde ?

     D'ailleurs, pour aller plus loin, ce monde est le fruit de l'imagination humaine : il existe parce que des gens croient à des choses qui prennent une réalité. Donc de base, ce monde n'existe que parce qu'il y a des gens pour y croire. Comme la question : y-a-t-il du bruit si rien ne peut l'entendre ? C'est la même chose.

     C'est une idée développée dans la dernière histoire car elle avoue que les monstres qu'elle combat sont ceux qu'elle engendre elle-même, ses peurs, ses cauchemars, ses démons intérieurs. Ou sont-ils seulement dans sa tête ?

     L'auteur nous dévoile au passage le folklore irlandais qui évolue avec les personnages. Des personnages soumis à un contexte social, culturel, éducationnel... bref les croyances évoluent et les mythes avec eux, ce que traite l'auteur dans ce livre à travers ces trois femmes. Les mythes ne sont plus les mêmes entre Emily au début du XXe Siècle avec les fées, les elfes, dans une forêt intouchée par l'homme, sans monstre, juste ces créatures qui l'appellent même si l'une d'elles s'en prend à elle (ou alors, encore une fois, seconde version : c'est le cerveau qui dépasse un choc en créant ce monde, et lui fait croire que ce n'est pas un viol par un inconnu, mais une fée/elfe/un être de son monde imaginaire, un être de sa bulle) ; et ceux d'Enye avec ces monstres puissants et hideux qui utilisent même la technologie.

     Nous sommes sur une frontière car des êtres surnaturels surgissent dans les trois histoires et sont vus par d'autres personnes... Ces mythes existent ou non ? Existent-ils car quelqu'un y croit ? Nous leur donnons une réalité. Exemple ? Un gnome ne va pas hanter notre jardin car nous y croyons, mais on peut avoir peur d'un endroit car nous sommes persuadés qu'il est hanté. Que ce soit vrai ou non, la terreur engendrée est réelle. Nous pouvons nous convaincre que les bruits sont le résultat d'une présence.

     Ian Mc Donald joue avec ça, avec les mythes et leur réalité, la maladie mentale qui - pour la personne concernée - rend les choses réelles, ou la capacité du cerveau à modeler des perceptions et une réalité pour rendre un tout cohérent selon les personnes (le cerveau n'aime pas le vide.) Exemple ? Une personne qui a des pouvoirs, en a-t-elle vraiment ? ou le cerveau analyse-t-il chaque preuve comme étant une preuve de l'existence de tels pouvoirs qui prennent ainsi une certaine réalité pour la personne concernée ?

En bref, un livre bien mené qui joue sur cette frontière. L'auteur nous invite à voyager dans l'histoire et la mythologie irlandaise. Un livre qui ne plaira peut-être pas à ceux qui veulent de la fantasy. Sauf si vous voulez le voir comme tel et prendre le parti que ce qu'elles vivent est réel.

Marion (Source image : librairie Durance.)

Commenter cet article