Swan hill : Les pionniers d'Anna Jacobs (2020) SP

Publié le par Marion L.

Swan hill : Les pionniers d'Anna Jacobs (2020) SP

Je découvrais Anna Jacobs avec sa trilogie de Cassandra (retrouvez les articles en fin de cet article.) Il peut se lire indépendamment de la trilogie mais reste dans le même univers et met en avant des personnages secondaires. Un roman d'évasion qui vous fait voyager de Singapour jusqu'en Australie. Merci aux éditions de l'Archipel.

     Isabella vit à Singapour. Ses deux parents sont décédés, dont sa mère plus récemment, la laissant seule et sans le sou. Intelligente et débrouillarde, elle postule à des offres mais elle a le défaut d'être jeune et assez jolie.

     Ses ennuis se compliquent car elle tape dans l'œil d'un homme anglais qui la veut, lui qui a déjà ruiné la vie d'Alice, la cousine d'Isabella. Et à cause de lui, elle se retrouve à la rue. Par chance, Singapour est cosmopolite et un commerçant chinois et sa mère la repèrent et l'engagent pour leur apprendre à parler anglais.

     Mais Isabella espère retrouver sa cousine qui reste sa seule famille. Or, elle est célibataire malgré son âge (la trentaine) et ne peut voyager seule. Par chance, elle croise la route de Bram, l'ancien écuyer de Conn (le mari de Maïa, l'une des sœurs de Cassandra), venu en Australie pour gagner sa vie et venu à Singapour pour se lancer dans le commerce.

Isabella ira avec lui en Australie, dans la colonie de Swan Hill afin d'y installer un commerce.

     Comme dans les autres romans d'évasion nous avons une galerie de personnages avec chacun son histoire. Et comme à chaque fois, les bons vivent des épreuves et les surmontent et les mauvais sont punis. Mais cela revêt ici quelque chose de très feel-good.

     L'histoire d'Isabella et de Bram est centrale. Mais une fois qu'ils sont installés, les autres personnages nous dévoilent leur vie. Nous retrouvons Dougal, un ami de Conn aperçu dans la trilogie ; un marin à l'abri du besoin qui entretien sa mère et sa sœur dans sa maison qui sert de maison d'hôte.

     Nous développons surtout l'histoire de cette sœur, victime de leur mère (encore une vieille femme cauchemardesque). Vieille fille, elle voit ses rêves bafoués par une mère despotique et mythomane. Elle peut compter sur le soutien d'Isabella et de Bram.

     Il y a aussi Nash, à la recherche de sa femme et de son fils et des prisonniers ou d'anciens prisonniers rejetés par la société, en attente de prouver qu'ils sont utiles.

     Et Alice, je l'oubliais. Un personnage superficiel qui est clairement là pour apporter des soucis à Isabella (dans l'intrigue.)

Cassandra tome 1 restera mon préféré d'Anna Jacobs (pour le moment.) Mais c'était agréable de retrouver des personnages et de voir leur développement. Et puis, les romans d'évasion sont des romans feel-good qui font voyager, ce qui fait toujours du bien.

Marion (Source image : librairie Durance. Retrouvez le livre sur le site des éditions de l'Archipel : Swan Hill. Et si vous êtes curieux, retrouvez les articles de la trilogie de Cassandra : le tome 1 : le destin de Cassandra, tome 2 : Cassandra et ses sœurs, et le tome 3 : l'héritage de Cassandra)

"De toute façon, la vie continuait quoiqu'il vous arrivât. Parfois cela faisait mal, mais d'autres fois, comme à présent, c'était une grande consolation de s'attacher aux détails du quotidien." (page 172 sur liseuse.)

Publié dans Autres, Historique

Commenter cet article