La mère des eaux de Rod Marty (2017) SP

Publié le par Marion L.

La mère des eaux de Rod Marty (2017) SP

Merci à Scrineo et Babelio pour ce SP. Je lis surtout de la jeunesse chez eux et ils sont une maison que j'aime beaucoup. Mais après celui-ci et le livre de Niko Tackian (deux thrillers et deux coups de cœur), je vais m'intéresser à leur offre de thriller.

     Emily rêve de devenir une mère, un désir plus fort qu'elle. Mais elle vit sa troisième fausse couche et cette fois le couperet tombe ; le médecin lui annonce qu'elle ne pourra plus jamais avoir d'enfants. Malgré le soutien de son mari, Christopher, elle dépérit.

     Jusqu'à ce qu'elle reçoive l'appel d'un notaire d'une petite communauté en Louisiane. Il lui annonce que sa grand-mère vient de décéder et qu'elle est sa seule héritière. C'est un choc pour Emily qui a été abandonnée bébé et élevée par deux pères adoptifs aimants. Il lui révèle également que sa mère est en vie mais dans un état léthargique et qu'elle n'a plus qu'elle pour l'aider. Emily se découvre une famille.

     Elle et Chris partent donc pour Lamarre afin de signer les papiers de l'héritage et découvrir la maison et June.

     Très vite, Chris se méfie des habitants trop prévenants. Mais amoureux fou de sa femme, il prend sur lui, surtout qu'il a quelque chose à se faire pardonner. Et puis, on propose une solution à Emily. Elle peut encore tomber enceinte… avec un prix à payer.

Ce point de départ me faisait penser à Rosemary's baby avec cette femme enceinte qui arrive dans une communauté (un voisinage) avec son mari, qui s'éloigne de son époux, avec des voisins prévenants mais aux intentions troubles… et l'idée me plaisait bien. Je ne devais pas en être loin car ce roman/film est cité dans le livre à un moment, pensé par Emily.

     J'avais entendu parler de Rod Marty après la sortie de "les enfants de Peakwood". Les blogueurs/booktubeurs que je suivais en parlaient en bien. Je découvre son travail avec ce thriller fantastique (second roman de l'auteur) et… je vais lire ses suivants.

Il arrive à placer une ambiance très intéressante, légèrement angoissante et haletante.

     Surtout qu'il sème des informations tout du long. Nous suivons Emily et sa souffrance de ne pas devenir mère et son désir puissant de le devenir, au détriment de son couple alors que nous voyons qu'ils s'aiment et que leur relation est stable malgré quelques faiblesses (certains pourraient ne pas être d'accord avec moi).

     Puis, leur arrivée dans cette étrange communauté qui nous interpelle, nous donne envie d'en savoir plus. Pourquoi ? Que veulent-ils ? Est-ce un piège ? Et pour nous tenir en haleine, Rod Marty nous offre des réponses, semées ici ou là. De temps en temps, nous partons en 1823, au moment où tout a commencé, où la ville s'est créée, où le destin d'Emily a été fixé. Mais par touche pour ne nous révéler que ce qu'il faut. Grâce à ça, nous en savons plus sur les différents protagonistes.

     Rajoutons à ça les rêves d'Emily qui nous donnent une autre réponse.

En bref, un thriller fantastique prenant, qui nous fait ressentir la Louisiane et son côté magie vaudou, ses marais et son passé. Et qui aborde la thématique du désir de maternité et ce qu'une femme est prête à sacrifier pour connaître ce moment, mais aussi par amour ou par vengeance, et ce que les humains sont prêts à faire par amour ou par égoïsme. Je n'en dirai pas plus sur les mystères. A vous de découvrir.

Marion (Retrouvez le livre sur le site de l'éditeur : La mère des eaux.)

Commenter cet article