Des bleus au cartable de Muriel Zürcher (2020) SP

Publié le par Marion L.

Des bleus au cartable de Muriel Zürcher (2020) SP

Trois personnages, chacun son rôle : le harceleur, la harcelée et la "suiveuse". Trois collégiens dès leur rentrée en 6ème, début de ce livre. Le harcèlement scolaire vu à travers ces trois points de vue. Un grand merci à Didier jeunesse pour ce SP.

     Zélie est la "suiveuse". Grande sœur d'une fratrie de trois dont un bébé, Zélie est loin d'être méchante. Son problème sans doute ? Elle veut être populaire et suit les conseils des youtubeurs du type : ne pas traîner avec les losers. Et sa bande de copines est comme elle. Elle a repéré cette fille avec son sac de bébé et elle ne la côtoiera pas, c'est sûr.

     Elle assiste donc au harcèlement et en rigole. Car elle connaît le harceleur et elle l'aime beaucoup. Et puis, c'est méchant mais c'est juste pour rigoler. Elle sent que ce n'est pas bien mais elle ne comprend pas la gravité. Alors elle ne dit rien et rigole. Et puis, si vraiment c'était grave, la harcelée se défendrait ou irait le dire. Elle, elle n'est pas une balance. Elle ne participe pas, mais elle ne fait rien.

     Lana est la harcelée. Elle ne sait pas pourquoi il l'embête, mais elle ne peut rien dire pour protéger sa mère. Elle a déjà assez de problème comme ça, elle ne peut pas lui rajouter ça. Lana est assez mature et pétrifiée devant son harceleur. Elle n'ose pas répondre, ni le dénoncer. Ce qui l'enfonce dans ses problèmes car elle doit gérer les conséquences de ce harcèlement en plus de le subir.

     Comme tout commence dès le premier jour, elle se retrouve isolée, complètement seule, comme une pestiférée. Elle n'arrive pas à dénoncer et en veut à son harceleur, à tous ceux qui regardent sans rien faire et à elle-même de se laisser faire. La petite fille mature, pleine de vie et de douceur perd petit à petit confiance en elle. Il n'y a pas d'échappatoire.

     Ralph est le harceleur. Il a visé Lana pour une bonne raison, même si on ne le saura que tardivement. C'est comme une protection. Pourtant, il ne semble pas avoir besoin d'écraser un autre pour vivre. Il fait déjà parti des populaires, il aime beaucoup Zélie et elle semble bien l'aimer, il paraît heureux.

      Mais il ne se rend pas compte. Et puis Zélie en rit donc c'est plus positif que négatif. Et nous découvrons sa vie qui donne une explication (sans l'excuser), je ne raconterai rien de plus.

     Avec ce roman, Muriel Zürcher évoque le harcèlement et ses engrenages. Ralph est victime de quelque chose et s'en prend à quelqu'un de plus vulnérable. Et il y a le silence et l'impression que ce n'est pas si grave. Et chacun joue plus ou moins un rôle dans tout ça en agissant ou en n'agissant pas.

     Elle y aborde aussi les adultes et leur manque de réaction, souvent parce qu'ils ne le voient pas alors que la victime pense avoir appelé au secours (l'exposé de Lana.)

     D'ailleurs, la réaction de la directrice est disproportionnée et complètement à côté. Elle enfonce la victime au lieu de l'aider ou de comprendre. Nous sentons une sorte de dénonciation car ce n'est pas anodin.

Un roman très prenant et bien ficelé. Je me suis surprise à ne pas vouloir le lâcher alors qu'il était plus que l'heure de dormir. Car l'histoire de ces enfants est très intense.

     Je ne sais pas s'il peut aider des enfants à comprendre les rouages du harcèlement et à oser en parler, mais le livre ne pourra qu'être bénéfique. Car même s'il n'y a pas de violence physique, il y a harcèlement dans la fréquence et il n'y a pas de petit harcèlement. Ni pour le harcelé, ni pour le harceleur lui-même victime de cette situation (un aspect très bien traité avec Ralph qui risque de devenir paria.)

Un très bon roman jeunesse qui réussit avec succès le traitement de ce sujet. De par l'histoire et les conséquences sur chacun et de par les personnages qui savent nous toucher et nous parler. A partir de 10-12 ans (disons niveau 6ème.)

Marion (Source image : Les éditions Didier jeunesse. Retrouvez le livre sur leur site : Des bleus au cartable)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article

M
Une histoire indispensable si je comprends bien c'est un tel danger pour nos ados, ce harcèlement. Merci de ta présentation, je chercherais à le lire dès que je le peux
Répondre
M
Une histoire indispensable et bien construite pour en parler après lecture avec les ados ou pré-ados. Je pense l'acheter pour la médiathèque.