Siège 7A de Sebastian Fitzek (2020) SP

Publié le par Marion L.

Siège 7A de Sebastian Fitzek (2020) SP

Il m'aura accompagné deux soirées. Et encore, il fallait que je dorme…

     J'ai découvert Sebastian Fitzek avec "Le colis", un coup de cœur. J'étais donc très heureuse de constater la sortie de celui-ci. Un énorme merci aux éditions de l'Archipel ! Je l'ai découvert avec vous et je continue à le découvrir avec vous.

     Mats Krüger est un psychiatre allemand installé à Buenos Aires pour fuir une situation familiale compliquée. Il a quand même renoué des liens avec sa fille, Nele. Il compte prendre un avion pour la rejoindre malgré sa phobie. Il veut être là pour elle et son bébé.

     En effet, Nele est enceinte. Avec sa maladie, l'accouchement peut être vraiment dangereux pour elle et le bébé. Elle avait tout prévu… sauf de se faire kidnapper par un psychopathe.

      Mats apprend l'enlèvement dans l'avion. Par le manipulateur derrière tout ça. Une personne qui souhaite que le psychiatre reprenne contact avec l'une de ses anciennes patientes, présente dans l'avion. Qu'il ravive sa souffrance et ses envies de meurtre de masse et la pousse à crasher l'appareil.

      Une course-poursuite (sans course) commence. Mats a deux choix : sauver sa fille et crasher l'avion, se tuer lui et toutes les autres personnes à bord, ou ne rien faire et laisser Nele mourir. Ou ? Prendre le manipulateur de vitesse.

Tous les moyens sont bons pour sauver sa fille.

     L'auteur nous offre deux ambiances entre un huis-clos dans l'avion, chargé en tension, avec un psychiatre sous-pression et un chantage aux terribles conséquences ; et une enquête sauvage en Allemagne afin de sauver une jeune femme sur le point d'accoucher sans surveillance médicale, aux mains d'un fou furieux.

     Les deux ambiances alternent entre elles, découpées par Nele et son calvaire et parfois une plongée dans la tête d'autres protagonistes.

     Il sait installer une tension et jouer avec la psychologie des personnages. C'est déjà ce qui m'avait plu dans "le colis", où nous ne savions pas si elle était folle ou si quelqu'un cherchait à la rendre folle. Ici, nous savons que le psychiatre n'est pas fou mais il est poussé dans un tel état de stress par son ennemi qu'il passe un cap psychologique. Et cette détresse, cette pression, cette urgence… sont très bien rendues, nous y sommes.

     Les passages avec Mats sont assez forts. Et l'auteur s'amuse à passer d'un personnage à l'autre alors que le premier faisait une découverte, notamment Mats. De quoi tourner les pages et nous faire dire le célèbre "allez, encore un chapitre !" Même si chez moi c'était plus quelque chose comme : "Non ! Je veux savoir !" C'est un procédé "vieux comme le monde" mais efficace quand il est bien fait.

     Les passages enquêtes sont chargés, mais comme une enquête avec la découverte d'indices. Et ceux avec Nele rappellent d'autres thrillers quand nous sommes avec la victime et son tueur.

Un scénario abracadabrantesque mais bien mené. Un livre qui vous prend aux tripes et qui fait l'effet de montagnes russes. En bref, je l'ai dévoré. Prendrai-je de nouveau l'avion, si l'occasion se présente ? Oui. Et vous ?

Marion (Retrouvez le livre sur le site éditeur des éditions de l'Archipel : Siège 7A)

Publié dans Policier-thriller

Commenter cet article