L'héritage de Cassandra 3 d'Anna Jacobs (2020) SP

Publié le par Marion L.

L'héritage de Cassandra 3 d'Anna Jacobs (2020) SP

Tome 3 et dernier tome des aventures de Cassandra et de ses trois sœurs. Un grand merci aux éditions de l'Archipel pour ce SP. J'attendais sa sortie officielle pour partager cet article avec vous. N'hésitez pas à retrouver les tomes précédents en cliquant sur les titres : Le destin de Cassandra 1 ; Cassandra et ses sœurs 2.

     Dans le premier nous avons découvert cette famille et l'attaque personnelle de leur tante envers Cassandra. Après un enlèvement et un viol, Cassandra part en Australie. Ses sœurs sont priées de la suivre. Et leur tante machiavélique récupère tout l'héritage de leur oncle qu'elle aurait tué.

     Dans ce premier, Cassandra était le personnage principale. Dans le second, les sœurs s'acclimatent tant bien que mal à l'Australie. Pandora devient alors le personnage central pour son happy end à elle. Elle vit mal son exil en Australie et aimerait retourner en Angleterre. Par chance, le destin lui apporte un homme fantastique qui la ramène et l'épouse.

      Ce tome 3 s'intéresse maintenant aux jumelles : Maïa et Xanthe. La première est amoureuse de son employeur mais ne peut l'épouser et vivre sa romance. Encore plus lorsqu'elle apprend qu'il est marié. Marié à une folle qui le rejoint en Australie. Un enfer pour tous.

     L'épouse arrive avec un ami de Come (l'employeur) venu avec une partie de l'héritage des filles pour le leur transmettre. Il croise donc la route de Xanthe. Mais les deux jeunes gens viennent de milieux très différentx, des milieux qui ne répondent pas aux mêmes lois.

      Un roman d'évasion qui réussit le pari de vous évader vers les steppes australiennes et surtout, vers les premiers amours. Ce qui faisait le charme des aventures de Jane Austen, cet amour saisissant, ces premiers élans du cœur.

La force du livre vient de ce qu'elle fait subir aux personnages à travers les méchants. Ce qui nous réjouit quand l'héroïne gagne.

     En effet, c'était déjà le cas avec la tante. Si méchante, si mesquine. Et l'héroïne si blanche et si courageuse.

     Celui-ci ne fait pas exception. L'épouse qui revient. Folle à cause d'une jeunesse affreuse, elle est méchante avec tous et connaît des crises de colère. Elle est le frein dans l'amour de Maïa et de Come et leur fait vivre un véritable enfer. Et dans le même temps, rapproche Xanthe et Ronan.

     Les épreuves imposées aux héroïnes nous poussent à leur espérer une fin heureuse. Qu'elles puissent vivre leur amour et trouver leur voie. Même si j'ai préféré le charme du premier, Anna Jacobs nous offre une trilogie au plaisir constant d'un tome à l'autre. Parfait pour les petits cœurs d'artichaut à la recherche d'une belle histoire feel-good. Avec des personnages féminins forts qui survivent grâce à leur caractère et qui trouvent leur bonheur dans l'amour d'un homme.

     C'est peut-être l'une des seules choses qui m'a fait tiquer à travers le personnage de Xanthe qui ne souhaitait ni mari ni enfant. Je pensais donc que l'histoire tournerait autour de Maïa. Mais ce n'est pas le cas. L'idée est que Xanthe ne désirait ni l'un ni l'autre parce qu'elle n'avait pas encore connu l'amour. Et que sa passion du voyage pourrait se vivre quand même selon la personnalité de l'homme. Qu'elle finisse vieille fille sans jamais connaître ce bonheur n'est pas le propos du livre. Et elle aurait déçu plusieurs lecteurs si elle l'avait proposé.

Et la trilogie alors ?

Une trilogie agréable à lire. Qui nous amène du Lancashire anglais aux terres à défricher de l'Australie. En passant par la construction du Canal de Suez et les conventions sociales de cette fin XIXe.

Une trilogie feel-good d'évasion qui ne perd pas son charme au fil des tomes. Avec des personnages attachants pour lesquels nous souhaitons d'être heureux et de vaincre le "monstre" de leur entourage.

Marion (retrouvez le livre sur le site de l'éditeur : L'héritage de Cassandra)

Publié dans Autres

Commenter cet article