Les testaments 2 de Margaret Atwood (2019)

Publié le par Marion L.

Les testaments 2 de Margaret Atwood (2019)

La suite de la Servante écarlate, 30 ans plus tard, avec la volonté de raconter la chute de Galaad.

      Nous sommes 15 ans après les faits du premier. Cette fois, de nouvelles preuves sont trouvées, de nouveaux documents qui témoignent de la vie à Galaad.

     Cette fois, il ne s'agit pas d'enregistrements audios d'une servante, ni même quoi que ce soit d'une servante. Il s'agit de témoignages écrits. Celui, fait en cachette, par une Tante. Il s'agirait de Tante Lydia, l'un des piliers de Galaad, l'un des investigateurs de l'enfer des femmes. S'agirait-il d'un personnage plus complexe ? Dans ce témoignage elle nous parle de son plan secret, de sa vision de Galaad et de la justification de ses choix depuis la création de cet état.

A travers elle, nous vivons également les premières heures, comment ils ont "converti" les tantes, dont elle. Un personnage intéressant.

      Il y a également le témoignage de deux jeunes femmes, interrogées à la suite de cette histoire.

      Le premier témoin, 369A, est née à Galaad (ou presque). Elle y a grandi et ne connait que ce fonctionnement. Fille d'un Commandant, elle est éduquée par les Tantes dans une école pour filles. Jusqu'au jour où elle deviendra une femme (ses règles, rappelons l'âge moyen des premières règles ?) et devra se marier. Ce qui l'horrifie car on apprend aux femmes a avoir peur de la chose. C'est intéressant car à trop vouloir éloigner les jeunes filles de la pratique, ne prend-on pas le risque de trop les en éloigner ?

     A travers elle, Margaret Atwood montre Galaad de l'intérieur, avec un personnage qui n'a connu que ça, qui ne peut en comparer le fonctionnement avec autre chose. Ce qui suffit à en montrer les limites.

"Mieux vaut lancer des pierres que les recevoir en pleine figure. Ou disons que, pour rester en vie, c'est mieux.

Ils le savaient très bien, les architectes de Galaad. Les gens comme eux le savent depuis toujours" (page 235)

      Et il y a le second témoin, 369 B. Daisy est née au Canada. De Galaad, elle ne connait que ce qu'elle voit à la télé, ce qu'on en dit et ce qu'elle en apprend à l'école. Son monde sera confronté à celui d'Agnès, le premier témoin.

      Quand j'ai appris la sortie de cette suite, je n'ai pu m'empêcher de penser que ce n'était pas une bonne idée. Elle avait eu un message fort avec la "Servante écarlate", en avance sur son temps, dans un contexte d'il y a 30 ans. En plus, la série est passée par là et a modernisé le discours. Et si, au lieu de se dérouler dans la société d'il y a 30 ans, elle se déroulait dans les années 2010 ?

Avec cette sortie, que pouvait-elle dire en plus ? Comment justifier cette suite tardive ? Elle l'explique par l'envie de raconter la chute de Galaad, et pourquoi pas.

      J'avais peur que ce soit avant tout une suite commerciale, pour surfer sur le succès de la série. Et les critiques vont dans ce sens, car elles ont - l'auteur et l'histoire - un statut particulier. Elles sont mises sur un piédestal que cette suite peut appauvrir.

      J'ai trouvé certaines idées très intéressantes, d'autres ne m'ont pas convaincue. Il fait un bon livre de loisir mais n'apporte pas beaucoup, ne révolutionne pas comme la "servante écarlate" l'avait fait. On prend donc plaisir à le lire.

      De mon côté, j'ai apprécié l'exploitation des personnages de Tante Lydia et d'Agnès. Celui de Daisy ne m'a pas convaincue, ni pourquoi forcément elle… Je n'approfondis pas pour ne rien vous révéler.

Pour résumer, un livre qui se lit très bien, qui fait passer un bon moment, mais pour lequel je n'ai pas été complètement convaincue qu'il ne s'agisse pas avant tout d'une suite commerciale malgré quelques bonnes idées à travers l'exploitation de certains personnages.

Marion

Commenter cet article

M
Il me faut relire "la servante écarlate" avant de me plonger dans sa suite, mais cela fait partie de mes projets. Pour l'instant j'essaie de faire baisser ma pile ! A bientôt
Répondre
M
Au besoin, pas vraiment nécessaire d'avoir lu la servante écarlate pour lire celui-ci. Je comprends le coup de la PAL à faire baisser… c'est un peu comme le supplice de Tantale, il y aura toujours des livres qui s'y rajouteront ^^.