Les dernières heures de Minette Walters (2019) SP

Publié le par Marion L.

Les dernières heures de Minette Walters (2019) SP

"Mois de juin de l’an 1348 : une épidémie monstrueuse s’abat sur le Dorset et décime peu à peu les habitants. Nobles et serfs meurent par milliers dans d’atroces souffrances."

     Sir Richard et Lady Anne de Develish sont mariés et ont une fille de quatorze ans, Eleanor. Le couple ne s'entend pas et la fille voue une guerre hargneuse à sa mère et une adoration à son père.

     Très intelligente, Lady Anne a su s'attirer la confiance des serfs de son époux. En cachette, elle leur a appris à lire. Elle a nettement amélioré leurs conditions de vie par des conseils, des remèdes, des interventions de sa part et des travaux. Une meilleure hygiène, une meilleure santé.

      En ce mois de juin, Sir Richard part chez un seigneur voisin afin de lui apporter la dot de sa fille et signer ainsi leur union. Il est accompagné de plusieurs hommes, dont Gilles, un serf élevé à la condition de soldat par Lady Anne.

      Gilles est le seul à remarquer que quelque chose cloche, que des accès sont interdits, que les serfs n'ont pas le droit de s'approcher des invités, que les domestiques ont peur et restent silencieux, que des tombes fraîches sont creusées la nuit. Gilles enquête et tente d'alerter son maître.

C'est la pestilence noire qui tue en quelques jours et se répand vite.

       Lady Anne, le vrai régisseur du domaine, en est informée par un messager. Elle décide, riche de son enseignement au couvent, de fermer ses portes afin de préserver les habitants de Develish.

Commence alors un semi huis-clos.

      Lady Anne cherche à apaiser les tensions et à faire valoir son opinion sur le régisseur officiel de Develish, venu sur décision de Sir Richard grâce à sa capacité de mater les serfs à coups de fouet, ce que ne peut supporter Lady Anne. Flagorneur, il ne contestera pas trop et essaiera de se faire une alliée en la personne de Lady Eleanor.

        Persuadée de n'avoir été aimée que par son père, Eleanor déteste Lady Anne. Elle veut lui nuire. Elle méprise les serfs et son aspect buté la rend antipathique et profondément idiote. Seule, enfermée avec des gens qui la détestent… elle complote, elle manigance, elle plonge dans la folie.

       Gilles est aussi un personnage fort et un atout exceptionnel pour Lady Anne.

       Peut-être moins que Thaddeus. Un bâtard battu et renié par son beau-père. Sa mère refuse de dévoiler l'identité du père. Bâtard, il est inférieur aux autres et pourtant très intelligent. Débrouillard, il comprend vite et plusieurs années aux côtés de Lady Anne ont été bénéfiques. A présent, il fait tourner toutes les têtes des demoiselles.

Entre peste noire qui effraie et gagne du terrain, la gestion d'un village entier enfermé en un seul endroit avec tout ce que cela implique, attaques venues de l'extérieur, meurtre, secrets… Un roman historique qui vous prendra dans ses filets comme un thriller.

       Un premier tome chargé en intrigues. Passionnant. Des personnages au caractère marqué avec, pour chaque, un rôle précis dans l'histoire, d'Isabella la belle innocente à Lady Eleanor la folle que vous êtes obligés de trouver antipathique et sotte (même si certaines révélations…), en passant par Sir Richard le pourri qu'on est content de voir mourir, au prête alcoolique qui cache son jeu et sait tout et… les deux personnages principaux : Lady Anne et Thaddeus.

       J'ai eu la curiosité d'aller voir d'autres avis et ils sont mitigés entre ceux qui ont aimé et ceux qui n'ont pas vraiment aimé. Les arguments se valent et je comprends ceux qui n'ont pas aimé et pourquoi (une histoire peu crédible, des personnages lisses…). Selon ce que chacun recherche dans un livre.

J'ai vraiment très envie de découvrir la suite et de continuer à côtoyer ces personnages. Vont-ils pouvoir appliquer leurs plans ? Eleanor va-t-elle se raisonner ? Que va-t-il se passer maintenant que la pestilence a modifié ce monde ? Affaire à suivre.

Marion (Source image : les éditions Robert Laffont. Retrouvez le livre sur leur site : les dernières heures)

Publié dans Historique

Commenter cet article