Le guérisseur des lumières de Frédéric Gros (2019)

Publié le par Marion L.

Le guérisseur des lumières de Frédéric Gros (2019)

La seizième case s'ouvre… sur une anecdote. De quoi redécouvrir cette France secrète avec son côté ésotérique et mystérieux.

     Encore un livre sur lequel je me jette sans en connaître l'histoire (juste parce que j'ai adoré l'auteur lors d'une précédente lecture : possédées)

     Franz-Anton Mesmer. Ce nom vous dit quelque chose ? J'ai tout de suite pensé à cet homme fin XVIIIe qui a défrayé la chronique, accusé de charlatisme, de pratiques ésotériques… Avant de me rappeler qu'il s'agit aussi du nom de scène d'un célèbre hypnotiseur moderne.

Mesmer est le créateur (inventeur ? Découvreur ?) du magnétisme animal. D'un flux que l'on retrouve partout et qui, bien utilisé sur les corps, permet de guérir.

     Mesmer se sert de ses mains. Grâce à elles ils ressent le flux et sait le mouvoir dans les corps pour trouver le siège de la douleur et l'en extraire.

     Il a écrit en 1779 son "Mémoire sur la découverte du magnétisme animal". Et fera tout pour convaincre les autres médecins et scientifiques de la réalité de ses flux et de ses capacités de guérison.

      Frédéric Gros nous raconte ce personnage à travers des courriers. Des courriers que Mesmer écrit à M. Wolfart et dans lesquels il lui raconte son parcours et ses intentions. Oui, il a choqué, oui il y a eu des polémiques mais ses intentions ont toujours été bonnes. Ce sont les autres, les jaloux, les ignorants, les ennemis, les faux-amis... qui ont tout sali.

     Frédéric Gros nous offre, en cette rentrée littéraire de septembre 2019 un point de vue intéressant de cette histoire. Une nouvelle fois, il ressort pour nous une histoire qui a marqué, une anecdote sur laquelle nous pouvons débattre, comme dans "possédées" avec l'affaire qui a secoué Loudun.

     N'hésitez pas à me partager votre avis. De mon côté, il a réussi à me convaincre de ses bonnes intentions mais pas de l'efficacité de son œuvre. Il y a un peu partout ces éléments qui font douter comme ses rapports charnels avec une patiente qui l'ont aidé à guérir, ou encore la fin quand des patients se sentent guéris alors qu'il sait que ça n'a pu fonctionner…

Je n'en dis pas plus. A part, vive (peut-être) le pouvoir de l'esprit, de la persuasion et de l'auto-persuasion. Le mystère reste entier. De quoi donner envie d'approfondir l'histoire de ce personnage haut en couleur.

Marion

Publié dans Historique

Commenter cet article

M
Un auteur que j'ai noté grâce à toi mais que je n'ai pas encore découvert :) Bonne journée Marion, je viens te lire mais je ne prends pas le temps de te mettre un mot tous les jours, désolée je ferai mieux en janvier
Répondre
M
Son livre sur les possédées de Loudun est sublime. Je l'ai préféré à celui-ci, même s'il est bon également.<br /> Oh, ne t'inquiète pas. De mon côté je ne trouve pas le temps de venir lire tes articles (j'en ai beaucoup à rattraper). Il va falloir que je gère mieux mon emploi du temps ^^.