Jackaby 1 de William Ritter (2018)

Publié le par Marion L.

Jackaby 1 de William Ritter (2018)

La quinzième case s'ouvre… sur un mélange entre Sherlock Holmes et l'épouvanteur. Pour une enquête policière surnaturelle prenante !

     Abigail Rook est une jeune femme téméraire, qui rêvait d'aventures. Surtout de suivre  son père archéologue dans ses fouilles. Chose impossible à cette époque pour une jeune fille de bonne famille.

      Attirée par cette vie, elle a fui la sienne. A présent, la voilà aux Etats-Unis où elle fait la connaissance d'un certain Jackaby, une sorte de Sherlock Holmes américain et "Voyant" avec un grand V.

     "Voyant" comme celui qui voit. Car voilà, Jackaby a le don de voir ce qui est invisible aux autres. De voir ce monde de trolls, de pixies et autres créatures. Abigail devient son Watson, son assistante.

      Et la première enquête est corsée et sanglante. Un corps a été retrouvé, chez lui, ouvert au torse. Jackaby soupçonne une créature d'en être à l'origine. Dans tous les cas, il n'est pas le bienvenu, l'inspecteur Marlowe le méprisant quelque peu.

Le tout nous offre un roman policier fantastique adolescent très plaisant.

"Hatun voit un monde différent de celui que je vois ou que vous voyez. Un monde bien plus effrayant, rempli de dangers bien plus terrifiants, et pourtant elle choisit toujours d'être l'héroïne dont nous avons besoin. Elle a sauvé cette ville et ses habitants des griffes d'indicibles monstres un nombre incalculable de fois. Que ces batailles ne se déroulent d'ordinaire que dans sa tête n'enlève rien à sa bravoure. Les conflits les plus ardus sont souvent mentaux". (pages 126-127)

     Un premier tome qui donne le ton. Et ce ton me plaît beaucoup. Les personnages sont bien ficelés.

      En effet, Abigail et Jackaby se complètent très bien. Jackaby est dans son monde. Il n'est pas en capacité de le voir comme nous. Il a besoin de la jeune femme pour cela. De quelqu'un de "normal". Elle, elle a l'esprit parfait pour accepter les excentricités de Jackaby et son monde. Elle prend les choses assez bien et doit être l'une des seuls à supporter le personnage.

     Cette capacité d'Abigail est mise en exergue par le personnage de Marlowe qui est tout le contraire. Comme Jackaby, il n'est pas un personnage fin, ce qui provoque des étincelles entre les deux hommes. Ce sont presque les mêmes, l'un plus excentrique que l'autre toutefois.

     En plus, l'histoire est prenante. L'enquête policière amène le suspens. Et la découverte de ce monde magique assaisonne le tout pour lui donner du goût.

Un mélange très agréable. Une histoire que l'on a envie de continuer. Des personnages qu'on veut continuer à suivre (même Marlowe.) Sûre et certaine, je continuerai avec le deux (depuis ce 17 août, date de rédaction, j'ai lu le 2 et le 3 et… mon avis n'a pas changé.) Il tient là un univers comme je les aime.

Marion

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article