Des châteaux qui brûlent d'Arno Bertina (2017)

Publié le par Marion L.

Des châteaux qui brûlent d'Arno Bertina (2017)

Un livre ayant pour thème une grogne social. D'actualité peut-être ?

     Un secrétaire d'Etat tente de trouver une solution sociale pour les ouvriers d'un abattoir breton. Lors d'une visite, il est séquestré par ces hommes et ces femmes insatisfaits des propositions faites. Ils veulent être entendus.

     Enfin… cette séquestration se fait un peu comme ça, sans réellement de réflexion. Et le secrétaire d'Etat accepte, lui-même victime d'un succès.

Les chapitres alternent entre différents personnages. Ce qui déroute un peu. J'ai eu un mal fou à entrer dans cette histoire. Je n'arrivais pas à être emportée par l'écriture.

      La partie rationnelle de mon cerveau - si, si, elle existe ! - me fait dire que c'est très fort de sa part et très bien fait. Il ne nous vend rien, ne cherche pas à nous séduire, il se met dans la peau et au niveau des personnages.

     A terme, nous ressentons de l'empathie et de la compréhension pour eux. Mais ma part moins rationnelle - celle qui prédomine en lecture et en ressenti - a eu beaucoup de mal à faire ce lien. En plus, une fois enfin dans l'histoire, j'ai dû l'abandonner pendant presque deux semaines. Ce qui, forcément, m'empêche de donner une critique à chaud de ce que j'ai ressenti - ce sentiment étant perverti par ce fait.

La fin m'a laissée dubitative avec un "quoi ?!".

     Si je dois conclure. Je n'ai pas sur-adoré ma lecture mais d'un point de vue intellectuel, il est vraiment bon. Il a tenté quelque chose, une forme, une narration, un concept un peu différent et donne la parole à divers personnages.

Mais comment cela se finit-il ? Ils séquestrent un secrétaire d'Etat. Le bâtiment est entouré - de ce fait - par le GIGN pendant des jours ! Suspens ? A votre tour de le lire.

Marion

Publié dans Autres

Commenter cet article