Au-delà de la lumière de Daniel Mat (2019) SP

Publié le par Marion L.

Au-delà de la lumière de Daniel Mat (2019) SP

Merci aux éditions Scrineo et à Netgalley pour ce SP. #Dystopie #JeuxVidéos

     David Sinclair est le petit ami de Théa Evans, une star dans ce nouveau monde. Un nouveau monde contrôlé par un groupe pharmaceutique depuis la ville de Mondor. Un nouveau monde fasciné par un sport : la métamachie.

     Un sport qui consiste, à l'aide d'une substance, à mourir. Chaque round dure cinq minutes pour empêcher les séquelles cérébrales. Pendant ces cinq minutes, deux adversaires s'affrontent dans leurs Memorias, un souvenir marquant qui forme leurs arènes. Ils se battent à l'aide de leur corps et de leurs paysages. Au bout d'un moment, leurs Animas - un par combattant - apparaît. Il s'agit d'une puissance suprême, à l'image d'un proche ou d'une personne importante pour le joueur.

Théa Evans était une jeune championne adulée de ce sport. David Sinclair représentait son Animas, même si personne ne le connaissait. Lors d'une finale de tournoi, Théa ne se réveille pas.

     David n'accepte pas cette disparition, surtout qu'on ne veut rien lui dire sur l'état de Théa. Il aimerait rejoindre Mondor pour la voir, pour enquêter et pour comprendre. La chance lui sourit lorsque des joueurs entrent dans son centre pour s'affronter sur les machines. Les capacités de David, améliorées par des expériences personnelles, attirent l'attention d'un manager.

David est prêt à tout pour sauver Théa. Parfois aux dépends des autres et… de lui-même. Le plus dur étant de se confronter à ses souvenirs.

     Daniel Mat nous offre une très bonne dystopie en un seul volume (?). Certains lecteurs y ont vu "Hunger games" ou "Inception" de par les thèmes abordés et le monde créé. On peut. Puisqu'il y a une forte présence des caméras et des producteurs qui pensent avant tout à leur portefeuille. David est présent pour le tournoi parce que ? Parce qu'il est bon ? Pas vraiment, contrairement aux autres, il débute. Parce qu'il est charismatique ? Pas forcément, c'est un personnage qui s'attire autrement la sympathie des gens et qui n'arrive pas à garder leur amitié intacte. Parce qu'il est riche ? Pas du tout. Alors ? Eh bien, parce que son Anima n'est autre que Théa et le public veut revoir Théa. Une Théa en forme, une Théa puissante. Voilà ce que le directeur veut exploiter et David essayera d'en profiter.

     Car il n'est pas victime du système. Il en connaît les failles et il sait les exploiter quand il en a besoin, même si le système est construit pour qu'une infime partie des gens seulement soit victorieuse.

     Parce que dans ce monde, les classes sont marquées. Il y a Mondor qui recense une infime partie de la population restante. Seuls les plus riches peuvent y vivre et bénéficier de toutes les avancées médicales comme la longévité. Et dans ce monde favorisé, une autre hiérarchie prend place, comme le constatera David. Ailleurs, c'est plus ou moins de la pauvreté, encore plus aux alentours de Mondor avec les Taudis. Une population venue ici en recherche d'une vie meilleure, refoulée en dehors des murs de la ville. Et ce qui devait être provisoire devient un lieu de vie.

     Outre ces questions sociétales et l'appât du gain, du profit et de l'exploitation d'une marque ou de l'image (à travers ça, la puissance des lobbies), il évoque d'autres thématiques à l'aide de ses personnages : Chacun est là pour des raisons précises, se sortir d'une situation précaire, rendre fier quelqu'un, marcher sur des traces… L'importance de tes actions et de tes choix (ce qui te motive…)

     Autres thématiques ? l'amitié et les complexités de l'amour. David n'est pas un personnage qui arrive à s'attacher aux autres, à se faire facilement des amis. Il a un objectif et tout est bon pour l'atteindre. Ce qui, dans un sens, n'est pas compatible avec une relation saine.

     Et surtout… la vie après la mort, la recherche de la lumière. Les joueurs meurent pendant un court laps de temps. La grande majorité s'en moque et ne le remarque à peine. Mais d'autres, comme Théa et David, ont eu accès à quelque chose. Qu'y-a-t-il derrière cette lumière ?

     Je survole volontairement tous les aspects du livre pour ne pas trop en dire. En tout cas, le résultat est prenant. Entre les combats et l'enquête de David, entre les relations tumultueuses des personnages, entre les querelles et les secrets….

Une très bonne dystopie qui vous fera passer un bon moment. 

Marion (Source image : les éditions Scrineo. Retrouvez le livre sur leur site : Au-delà de la lumière.)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article