Yann de Pascal Ruter et Yannick Agnel (2019) SP

Publié le par Marion L.

Yann de Pascal Ruter et Yannick Agnel (2019) SP

Yann est inspiré de la vie de Yannick Agnel, champion olympique, qui a participé à l'écriture de ce livre. Avec un auteur que j'avais beaucoup aimé lors de son dernier livre, cut the line.

     Yann est au collège et pratique la natation à haut niveau. Lui et ses parents quittent Nîmes pour Nice. Des sélections ont lieu. S'il les réussit, Yann viendra à Nice, loin de sa famille dans un cursus adapté à ses nombreuses heures d'entraînement.

     Dans sa chambre, un poster de Ian Thorpe. A l'étage du dessous, son propriétaire, un vieil homme de plus de 70 ans, toujours tiré à quatre épingles.

     Yann se fait à sa nouvelle vie. Nager lui fait du bien. Et il est bon. Et son équipe est soudée : de Nola, la coach canadienne qui nécessite une traduction, touchante et juste, qui sait motiver ses troupes comme personne ; à Grégory, un ennemi potentiel, bon nageur et agressif qui mord ; en passant par Camille, une grande sœur de substitution.

"L'histoire d'un nageur qui s'élance pour un 200m. On le voit dans sa première longueur, puis de moins en moins, dans la deuxième tout devient flou, de virage en virage il semble se diluer comme une pastille de chlore. A la troisième longueur, ce n'est plus qu'un reflet bleu qui se confond avec l'eau. Son chrono s'arrête, on le cherche des yeux, mais lui ne réapparaît pas. Il n'existe plus. La première marche du podium reste vide. Notre destin à tous. Nous ne laissons que des chronos." (Page 132 sur liseuse)

     Il n'y a pas que la piscine. Il y a Mado, la mère de Camille ; il y a Max, un enseignant en dehors du système qui lui fera aimer Rimbaud, Baudelaire, Verlaine… ; il y a Rachel, la petite fille de son propriétaire qui a la clé de sa chambre (elle qui vivait là) ; et surtout, il y a M. Rubinstein, le propriétaire. Un homme attachant, un virtuose des fourneaux.

     Yann et M. Rubinstein apprennent à se connaître et à s'apprivoiser. Un véritable lien intergénérationnel. Yann apprend son langage et lui enseigne celui de la nouvelle génération. Ils s'apportent beaucoup l'un l'autre. Leur relation est magnifique.

     M. Rubinstein pourrait être le personnage préféré de beaucoup. Il a du répondant et il est gorgé de vie. Un papy courage, rendu fort par son passé que Yann découvre au fur et à mesure de l'histoire.

Pascal Ruter concentre ses histoires sur les personnages, les liens entre eux et l'impact qu'ont sur eux les événements. C'est le cas ici et c'était le cas dans "Cut the line".

     Yann se construit pendant cette année. Parfois, nous oublions qu'il est aussi jeune (15-16 ans). A d'autres moments, il fait son âge (notamment dans certaines décisions).

     La natation est importante puisque Yannick Agnel est un nageur renommé. Mais l'accent est vraiment mis sur les personnages. J'ai beaucoup aimé ces deux aspects. Surtout de découvrir l'univers de la natation, les efforts, les astuces, les habitudes, les règles… Parce que je pouvais (aussi) les partager avec mon chéri qui a pratiqué et a connu les compétitions (sans lui je n'aurais pas eu certaines références comme Ian Thorpe, Michael Phelps…)

"La natation est davantage un sport du geste, du calcul, du mental, que de pure force." (page 148 sur liseuse)

     Mais j'ai surtout adoré la relation entre Yann et M. Rubinstein et son amour pour la cuisine.

Nous assistons à la naissance d'un champion, et tout le contexte de son expérience.

     Comme dans son précédent livre nous avons le dépassement de soi, mais aussi comment notre entourage participe activement à ce que nous devenons. Yann se gorge des autres, apprend d'eux et leur rend.

J'avais envie de le lire pour la thématique. Ce n'est pas courant de croiser un roman sur une discipline sportive comme la natation, de qualité et pour les adolescents. Une très belle découverte. Un auteur à suivre.

Marion (Source image : les éditions Hachette. Retrouvez le livre sur leur site : Yann)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article

M
Il trouvera sa place dans les CDI de collèges et de lycée, j'en suis certaine car comme tu le dis les disciplines sportives ne sont pas souvent représentées alors que les jeunes aiment ça et seront incités à les lire. Merci Marion pour cette découverte
Répondre
M
Exactement. Je vais l'acheter pour ma structure et je verrai quel accueil les jeunes vont lui faire ^^.