Trois frères et l'éternité de Jean-Louis De la Vaissière (2014)

Publié le par Marion L.

Trois frères et l'éternité de Jean-Louis De la Vaissière (2014)

Un portrait de trois frères et de leurs entourages, un héritage de pieds-noirs.

     L'histoire de trois frères, de leurs destins, leur manière à chacun de faire sa route et palier à l'absence de la mère, décédée d'un cancer.

     Nous sommes en 1980, les quatre petits enfants dont le plus jeune a 18 ans sont réunis dans la maison des grands-parents dans les Landes. Le grand-père, figure autant aimée que redoutée, est au seuil de la mort.

     Il y a Julien, secret, discret qui assume mal sa sexualité, le sage, studieux et talentueux. Puis vient Pierre amoureux fou de Jeanne mais attiré par dieu, une foi communiquée par sa mère. En cet été 80 il veut annoncer à tous sa décision. Et Etienne, surnommé le Métèque, rebelle, bohème, un peu hippie avec ses cheveux longs, sa guitare et ses revendications, un garçon perdu qui se cherche sans se trouver. Il a avec lui Dagmar, une allemande rebelle comme lui mais plus active, dans une cellule terroriste.

Le seul point commun entre les trois ? Un mal-être, tous perturbés par la mort d'une mère aimante et aimée. Un père froid et distant, une belle-mère qui n'est pas acceptée.

     Je disais quatre car ils ont une sœur aimée, mais l'histoire se concentre sur ces trois frères. Avec un passé, celui de leurs grands-parents, pieds noirs. Un grand-père médecin qui soignait les deux camps. Une fuite de l'Algérie mal vécue, ce pays qu'ils aimaient tant. Mais qui ne causera que ruine et mort à cette famille, si attachée à leurs racines pourtant.

     Nous les suivons sur diverses périodes. D'abord cet été 80 qui nous aide à les découvrir, à placer leur histoire, les personnages, leur passé, ce qu'ils sont, leur état d'esprit… Puis une partie se concentre surtout sur ce que sont ces frères, comment ils ont chacun vécu la mort de leur mère, le rapport au père… Puis août 1988. Ils sont grands, engagés dans une vie professionnelle ou sentimentale (ou les deux). Et pourtant ils restent les mêmes.

     Pentecôte 98. Les choses ont encore changé, en 10 ans les frères sont plus éloignés les uns des autres. A tel point qu'ils se croisent sans se voir ou se croisent malgré la multitude de gens à Paris mais ne s'abordent pas. Un chassé-croisé de personnages dans cette partie. Et un drame qui finalement les rapprochera peut-être.

     Puis un final, un épilogue en 2014.

     Le personnage le plus intéressant à mes yeux, le mieux traité, est celui de Julien. Cela aurait pu être celui d'Etienne, mais non, Julien est celui qui évolue, qui change dans les différentes étapes du livre.

Un livre intéressant qui met l'accent sur le deuil, la construction de soi, la poésie, l'introspection, et un héritage familial.

Marion (Source image : médiathèque de Neuville)

Publié dans Autres

Commenter cet article

M
Voilà un livre qui est fort intéressant et dont je n'avais pas encore entendu parler...L'héritage familial doit être lourd à porter ! Merci pour cette découverte
Répondre
M
Il m'avait agréablement surprise. Je ne suis pas toujours dans le bon état d'esprit pour ce genre de livres (histoire de famille, héritage familial...)