Eden de Jeanne McWilliams Blasberg

Publié le par Marion L.

Eden de Jeanne McWilliams Blasberg

4 générations de femmes, une maison : Eden.

     L'histoire de ces femmes s'entremêlent à travers deux époques racontées :

     Les années 30, Sadie épouse Bunny malgré l'avis de ses parents. Le rêve du jeune homme est de construire une maison familiale, face à l'océan atlantique. Eden naîtra. Et le jeune couple et ses enfants s'y installeront. Ils y vivront la guerre de 39-40, quand les Etats-Unis enverront des soldats.

     L'année 1998. Becca, la dernière de Sadie et Bunny, accueille cet été-là toute la famille. Dan, son mari, est décédé depuis peu. Sa fille Rachel ne quitte plus la chambre et sa petite fille, Sarah, est enceinte, célibataire et sans revenus. Une autre époque pour Becca où il fallait être mariée au risque d'être déshonorée.

     Eden est en péril et c'est sans doute leur dernier été ici. En plus, Becca a un grand secret qu'elle voudrait partager avec les siens.

     Avec ces changements d'époque et la maison comme personnage principal (en tant que décor) nous avons l'impression que c'est elle qui nous raconte ses souvenirs, ce qu'il s'est passé entre ses murs.

Querelles familiales, jalousie, rancœur, attachement, amour, drame, secrets… une fresque familiale sur quatre générations (de Sadie à Sarah)… et plus.

     Parfait pour les amateurs d'histoire familiale. De mon côté je n'arrive pas à donner un avis, il aurait fallu ne pas le lire par petits bouts le midi… Je vois le potentiel de cette histoire mais je ne suis pas complètement satisfaite. C'est un avis personnel et chaque lecteur ne vit pas un livre de la même façon, mais je crois ne pas avoir accroché avec son écriture.

      Car les personnages sont très intéressants. Surtout qu'ils ne sont pas vraiment sympathiques, ce pour quoi je n'ai pas dit "attachant" mais intéressant. Ils ont leurs défauts, leurs faiblesses, leurs caractères. Ils sont attachés les uns aux autres car ils sont de la même famille, par parce qu'ils s'apprécient forcément. Comme une vraie famille, il n'y a pas toujours d'atomes crochus entre tous mais un lien.

     Et l'histoire est sympathique avec cette caste bourgeoise entre tradition, convenance et monde moderne.

     En plus, comme l'histoire se concentre sur les femmes, c'est l'occasion d'en parler, d'évoquer leur condition :

"ça va sans doute te sembler très injuste, cependant la vie est ainsi faite. Les rapports charnels valorisent la virilité des jeunes hommes. En revanche, les jeunes femmes, les filles, surtout si elles tombent enceintes, sont rejetées par leur famille et leurs amis. Tu ne serais jamais autorisée à retourner au lycée. Ton père et tes frères ne te regarderaient plus de la même façon. Cette imprudence serait une tache indélébile sur ta réputation et ton nom." (page 266 sur liseuse.)

Marion (Source image : les éditions Les escales. Retrouvez le livre sur leur site : Eden)

Publié dans Autres

Commenter cet article