Cobayes de Robin Cook (2017)

Publié le par Marion L.

Cobayes de Robin Cook (2017)

Mon premier thriller médical ! Peut-être pas mon genre… je devrais en essayer un autre.

     Carl Vandermeer est un jeune homme en pleine santé et sportif. Suite à une blessure au genou, il doit subir une opération. Une opération si banale qu'il n'y a rien à craindre. Mais il ne se réveille pas. Une complication post-anesthésique.

     Lynn, sa petite amie, est étudiante en quatrième année de médecine. Elle se sent responsable car c'est elle qui lui a conseillé cet hôpital.

     Impossible pour elle de se contenter de cette réponse officielle. Elle demande de l'aide à son meilleur ami, Mickaël. Et quand il apprend que Carl n'est pas le premier, les deux amis se lancent dans une enquête. Qui les mènera beaucoup plus loin que prévu.

Et je peux le dire car c'est le titre (?, au pire, zappez ce paragraphe) il y a une sombre affaire de cobayes.

Cette enquête soulève quelque chose de vraiment effrayant si l'affaire s'avérait réelle.

     Mais elle met aussi en avant les faiblesses du système médical américain. Dans la toute puissance des labos, dans la recherche de profit et de se faire de l'argent sur la santé, l'accès aux soins...

     Le personnage central, Lynn, le dit à un moment. Ils sont face au plus horrible côté du capitalisme. Nous nous sentons plutôt bien loti en France.

     Il s'agit donc d'un thriller qui fait bien son travail. Dans un court lapse de temps nous suivons l'enquête de ces deux étudiants. Et comme eux nous ne savons pas de qui nous méfier, d'où vient le danger… Et je dois dire que les dernières pages m'ont bien tenue en haleine.

     Mais je ne suis pas emballée. Peut-être un facteur extérieur. J'ai beaucoup de livres à lire avant la fin du mois (nous étions alors en septembre 2018) et à la moitié de celui-ci - alors même que je ne m'ennuyais pas - j'avais envie de passer assez vite à un autre. Trop de livres qui m'appelaient…

     Ou les personnages. Lynn m'a été quelque peu antipathique. Plus d'une fois elle agace. Nous passons outre si nous essayons de nous dire que oui, ok, elle est sous le choc, son compagnon est en mort cérébrale et les causes de cet état sont louches. Mais… je n'ai pas réussi à croire à 100% à cet amour. Ce qui sert l'histoire. Elle aurait été trop affectée pour faire quoi que ce soit si l'amour de sa vie était mort.

     Le personnage de Mickaël par contre est attachant. Il est un peu la voix de la raison. Il est aussi parfois le porte-parole du lecteur quand il essaie de raisonner Lynn. Mais comme nous il est impuissant, elle n'en fait qu'à sa tête.

      Ne pas m'attacher au personnage principal a sans doute jouer sur mon avis général. Elle a peut-être contribué à mon envie de passer à autre chose.

En résumé : il se lit très bien et il fait son job. Mais circonstances atténuantes pour moi, je n'ai pas été transcendée par ma lecture.

Marion

Publié dans Policier-thriller

Commenter cet article