Dans les pas de Valeria d'Elisabet Benavent (2019) SP

Publié le par Marion L.

Dans les pas de Valeria d'Elisabet Benavent (2019) SP

Un sex and the city à l'espagnol. Sortie le 17 septembre d'où la sortie de cet article à ce moment, sur demande de l'éditeur). Un grand merci aux éditions de l'Archipel et à Mylène pour ce SP en avant-première.

     Elles sont quatre amies d'une trentaine d'années. Valeria est mariée avec Adrian depuis plusieurs années maintenant. Elle a quitté son boulot suite à un premier succès littéraire. Depuis, elle planche sur son second roman… dans la douleur. En plus, ses relations avec son mari se dégradent. Il ne la touche plus, ne la regarde plus et passe le moins de temps possible avec elle.

     Carmen est la célibataire et ce n'est pas par choix. Elle travaille dans une agence de pub et déteste son patron, un connard prétentieux qui lui pourrit la vie. Par contre, elle craque pour Barto, un collègue. Ce n'est peut-être pas un sex symbol mais il a ce quelque chose. Timide, il semble ne pas remarquer ses tentatives de séduction. Un duo très touchant. Avec des sentiments simples (ce n'est pas péjoratif.) Ils ne veulent pas brusquer l'autre.

     Lola est une célibataire qui assume pleinement sa vie sexuelle. Pas d'attache, pas de gants. Elle n'a pas peur de choquer, elle est franche et elle profite. Elle entretient une relation "adultère" avec son patron, Sergio. Une relation purement sexuelle. Mais une relation qui va peut-être toucher ses tentatives de se détacher de tout.

     Neera est très différente, plus bourgeoise, une conséquence de son éducation. Ses amies la décrivent comme frigide car elle est très propre sur elle. Souvent elle déteint dans ce groupe. Elle a un "amoureux" depuis peu, beau, avec une très bonne situation. Mais qui causera quelques soucis dans leur groupe.

     Elles ont mis quelques pages avant de me convaincre. Et puis leurs histoires m'ont touchée et je me suis reconnue dans certaines choses. J'ai vu des amies aussi. Il ne faut pas nécessairement se retrouver dans l'histoire ou les personnages pour apprécier, mais ça peut aider à ressentir et s'attacher.

     Et puis Victor débarque dans la vie de Valeria et à ce moment le roman prend une autre tournure, plus intense et beaucoup plus torride. Ce n'est plus seulement l'histoire de quatre amies et de leurs déboires/histoires sentimentales ou professionnelles. C'est une histoire intense de passion. Je ne m'y attendais pas.

     J'ai bien aimé, je me suis laissée prendre au jeu. Je ne saurai pas mettre le doigt sur ce qui m'a plu. Mais je suis sûre que les personnages et certains événements qui m'ont touchée personnellement n'y sont pas étrangers.

     Par contre, il faudra qu'elle revoie les règles des MST. Pour le préservatif, seule la question de la pilule est évoquée pour ne pas avoir un enfant par accident… C'est purement personnel et je suis sans doute la seule à avoir noter ce détail, mais j'y tenais. Il peut servir pour autre chose que de ne pas avoir d'enfant.

Affaire à suivre avec les trois prochains. Au vu du premier, je suis curieuse de la suite...

Marion (Source image : les éditions de l'Archipel. Retrouvez le livre sur leur site : Dans les pas de Valeria

Publié dans Autres

Commenter cet article

M
Je ne sais pas si je le lirai mais c'est une série à suivre apparemment ces jeunes femmes ont des choses à dire aux jeunes lectrices...Merci pour ce partage
Répondre
M
La version moderne de sexe and the city. Il faut aimer ce genre d'ouvrages. J'aimerai que quelqu'un écrive un livre comme ça, mais qui soit moins dans le fantasme et plus dans la réalité féminine en terme de sexualité. Oui, il faut faire rêver les femmes, mais donner une réalité est parfois bien aussi ^^. Vous n'êtes pas seules à vivre ça de manière-ci. Petites pensées personnelles.