Le journal d'un vampire de L.J Smith (2009)

Publié le par Marion L.

Le journal d'un vampire de L.J Smith (2009)

Le mois de mai accueille le festival de Cannes. Le blog accueille "les adaptations littéraires". Pas seulement au cinéma, mais aussi à la télé.

11 tomes pour une série de 8 saisons. Il est sans doute mon seul exemple aujourd'hui mais j'ai préféré la série aux livres. Je vais tenter d'être neutre, mais je n'ai pas aimé les livres - même si j'ai perduré jusqu'au 11 (j'ai beaucoup de mal à ne pas continuer les séries si je peux les avoir...) Ce n'est pas très bon...

Tomes 1-6 : Le réveil (1) ; Les ténèbres (2) ; Le retour (3) ; le royaume des ombres (4) ; L'ultime crépuscule (5) ; Dévoreur (6)

     Le synopsis est simple : Elena Gilbert est la star de son lycée et de son petit groupe d'amies. Un jour, un beau goss débarque (Stefan). Il l'intrigue et elle se lance le défi de le séduire, en oubliant gentiment Matt avec qui elle sortait.

     Il s'avère que ce garçon a un frère bad boy (Damon) et qu'ils sont tous les deux des vampires. Pire, Elena ressemble comme deux gouttes d'eau à Catherine, la femme qui les a transformés en vampire et celle qui est la cause de leur guerre depuis toujours. Un triangle amoureux se met en place.

L'idée de base, que l'héroïne soit une garce, me plaisait bien à l'époque, pour un peu de changement. Mais finalement, elle redevient vite gentille et tout le monde l'aime et tout et tout.

     La série de livres est séparée en trilogie ou quatre volumes dans l'exploitation de son histoire. Il a fallu attendre le tome 7 pour que l'histoire me redevienne plus agréable. Elena et ses amis arrivent à l'université. Et même si le tout est plat, l'histoire est mieux traitée et mieux écrit. J'avais même cru que LJ Smith n'en était plus l'auteure.

     Pourquoi ? Parce que le style me paraît différent, plus mature. En plus, je sais qu'elle a eu une querelle avec son éditeur. Elle voulait qu'Elena termine avec Damon mais les fans préféraient une histoire Elena/Stefan, ce que l'éditeur lui a demandé de faire. Et la rumeur circulait qu'elle refusait de continuer cette histoire avec cette fin... alors pourquoi pas un autre auteur ? (et bien en allant sur wikipedia, c'est avéré, il s'agit d'un nègre inconnu, depuis le tome 6. Comme quoi !)

Tomes 7 à 8 : Le chant de la lune (7) ; Cruelle destinée (8)

     Dans le tome 7 elle m'agaçait avec ses répétitions : "Elena aime Stefan, c'est l'amour de sa vie, mais Damon est attirant, oui mais c'est Stefan, oui mais..." La première fois ok, la seconde on pense avoir compris (quand même !) la troisième et les suivantes, c'est le ras-le-bol.

Je ne suis pas convaincue par les choix narratifs de l'auteure. Mais elle publie et a bien vendu ses livres, alors ce que j'en dis...

     Le tome 8 est encore un peu mieux, moins mielleux. Mais Elena est plusieurs héroïne en une seule, l'élue de trop de monde. Et puis ce n'est pas cohérent. Je me suis questionnée sur leur manque de discrétion quand ils se battent (mais que fait la police !) et sur la potentielle réussite de leurs études. Ils sont dans leur monde, ok. Si j'avais de nouveau 15 ans je pense que j'aimerai, il y a de l'action, du surnaturel...

Tomes 9 à 11 : dernière trilogie : Le cauchemar (9) ; La traque (10) ; Rédemption (11)

     Une ellipse temporelle nous amène 4 ans après le tome 8. Les héros sont devenus adultes et exercent un métier. Et... beaucoup de mal à entrer dans le tome 9. Après un peu de patience et une centaine de pages, l'action arrive ! Etrangement, ce tome est assez prometteur.

     Puis le 10 arrive et... cette série aurait dû se terminer au 9, sur une note positive. Avec une fin qui laissait présager un 11. Une touche de fin qui ne nous fait pas dire "oh non ! vite, la suite !" mais plutôt "pfff, c'est ridicule".

     Et le 11 et la boucle est bouclée. Mais il ne sert pas à grand chose, sauf qu'il a sans doute le mérite de finir (ENFIN !) cette série.

Et la saga ?

J'ai donné un avis au début. Je le complète. Vous l'aurez compris, je trouve le début décevant. Puis elle reprend un peu d'aplomb. Si l'histoire ne s'en retrouvait pas perturbée, il faudrait ne lire que les derniers tomes. Comme quoi le ou les nègres sont meilleurs que l'auteure originale.

Les personnages sont décevants, stéréotypés, superficiels. Heureusement, la dernière trilogie sauve un peu les choses.

Même si la série TV est un ensemble de grand n'importe quoi, elle est mieux que les livres.

Marion (Source image : Babelio)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article