Six mois entre deux rives de Nicole Ligney (2019) SP

Publié le par Marion L.

Six mois entre deux rives de Nicole Ligney (2019) SP

Merci aux éditions de la Rémanence et à Netgalley pour ce service presse. Dès que cette maison propose quelque chose, je demande et jusqu'à celui-ci c'étaient presque tous un coup de cœur.

     Lili est une jeune femme assez satisfaite de sa vie. Elle est journaliste pour un magazine féminin et en couple. Avant ce job elle a travaillé pour un éditeur de voyage, bourlinguant avec Lucas, son compagnon.

     Puis vient le jour où elle a voulu se poser et fonder une famille. Lui a continué à voyager. Leur couple perdure malgré la distance et chacun semble trouver son compte.

      Jusqu'au jour où... Lili vient dans un salon du livre pour interroger une auteure américaine, Rubene. Un seul regard suffit à faire chavirer Lili. Et la voilà embarquée entre Paris et la Californie.

Il s'agit donc - en quelque sorte - d'une romance. Lili a toujours aimé les hommes et ne comprend pas, au début, son attirance pour cette femme.

"[...] supporter ses silences au milieu des miens. Accepter. Ne pas craindre le regard des autres, savoir comment en parler, lui tenir la main dans la rue. Assumer... Accepter cet amour, sans restriction aucune". (page 66 sur liseuse)

     La question de l'homosexualité revient de temps en temps. Mais à chaque fois le discours va vers : c'est normal (pourquoi annoncer son homosexualité alors qu'on ne le fait pas pour l'hétérosexualité), que l'important c'est l'amour, peu importe s'il se tourne vers un homme ou une femme.

"Et on peut tomber amoureuse. D'un homme, d'une femme. Le cœur ne fait pas la différence, il a juste besoin d'amour". (page 105 sur liseuse)

     Rubene et Lili ne sont pas parfaites et leur couple ne l'est pas. Mais il fonctionne en partie grâce (parfois "malgré" tout de même) ces imperfections.

     Rubene est un peu névrosée, brisée par un passé difficile. Au début elle nous paraît toxique. Mais l'amour va lui permettre d'avancer, je n'en dis pas plus.

"-Rubene, je ne fais que t'aimer. Et l'amour n'a jamais rien résolu. Il faut que tu t'aimes aussi si tu veux aller mieux". (page 96 sur liseuse.)

     Il y a un basculement, comme un échange des rôles. Ruben est toxique et Lili, plus saine, peut la sauver. Et quand Rubene bascule, les défauts de Lili font surface, comme son incapacité à prendre des décisions et s'y tenir. Ce qui lui est reproché dans le livre - un peu tout du long - mais cela devient flagrant à la fin. Et peut-être est-ce au tour de Rubene de la sauver (?) Je n'en dis pas plus.

Les personnages sont donc intéressants et le livre cherche à nous en dire beaucoup à travers eux.

     Mais - oui il y a un mais - ils ne m'ont pas vraiment touchée. Je n'ai pas réussi à croire à cette histoire, à adhérer à leur amour. Ce qui me faisait prendre une mauvaise base puisque - je pense - que cette histoire est centrale. Le reste coule de ça.

     Mais Rubene était "trop". Les choses allaient trop vite. Je ne sais, mais cet amour ne m'a pas atteinte.

Il a un gros potentiel et il cherche vraiment quelque chose et à dire quelque chose mais... je n'ai pas accroché. Les livres ne peuvent pas parler de la même manière à tous les lecteurs.

Marion (Source image : Babelio. Retrouvez le livre sur le site éditeur : 6 mois entre deux rives.)

Publié dans Autres

Commenter cet article