Seducing Cinderella de Gina L. Maxwell (2013)

Publié le par Marion L.

Seducing Cinderella de Gina L. Maxwell (2013)

Mois à thème en février : l'érotique. En est-ce ? mmh... la question se pose. En tout cas je ne le savais pas mais il s'agirait du premier volet de la saga "fighting for love"... un titre qui m'a fait rire quand je l'ai découvert il y a deux minutes...

     Lucie Miller, kiné, est amoureuse du docteur Stephen Mann. Du moins pour elle il est l'homme idéal : beau, altruiste, intelligent, partageant les mêmes centres d'intérêt qu'elle... Après sa déception amoureuse il y a plusieurs années, il devient son fantasme, son idéal. Sauf qu'il ne la remarque pas malgré le temps qu'il passe avec elle.

Elle se trouve trop quelconque et ne se met pas en valeur.

     Un jour il lui demande même le numéro de sa meilleure amie, Vanessa, pour l'inviter à un bal, alors qu'elle espérait qu'il l'invite elle. C'est le coup de trop.

     Juste après elle reçoit un patient, Reid Andrews, un lutteur pro blessé à l'épaule et une connaissance de jeunesse car meilleur ami de son frère, qu'elle n'avait pas revu depuis longtemps. Il doit vite guérir pour récupérer son titre de champion lors du prochain combat... dans deux mois.

Il lui propose donc un marché : elle s'occupe exclusivement de lui pendant ces deux mois et en échange il lui donne des cours de séduction pour plaire à son docteur parfait. Et comme on peut s'y attendre, il peut tomber dans son propre piège et craquer lui aussi.

     Voilà l'histoire de fond. Il me rappelle ce film où un garçon accepte de relooker une fille "moche". Or il s'avère qu'en vrai, sous ses fringues, elle cachait une femme magnifique (je ne me souviens plus du titre, mais ils sont nombreux). Et au final, il en tombe amoureux. Sauf qu'ici il y a en plus les scènes sexuelles.

Si on veut un livre qui ne prend pas la tête, une pause, un livre sans grosses qualités mais qui fait passer le temps et se lit, le voici.

     Il n'est pas sensationnel, ni ne fait dans l'originalité mais se lit et le personnage féminin peu sûre d'elle, qui se dévalorise, et qui rencontre cet homme séduisant, qui la rassure, essaie de lui prouver qu'elle est belle, peut toucher des lecteurs (même si c'est du revu.)

     Il la trouvait déjà belle avant mais grâce à ses compliments et ce qu'il fait d'elle, il prouve aux autres et à elle, surtout, qu'elle est belle. Ici nous pouvons dire qu'une femme peut arriver à se trouver belle à travers le regard d'un homme (c'est horrible à dire, non ?). Ce qui peut parler à certaines lectrices, nous avons chacun notre sensibilité et nos besoins du moment.

     Surtout qu'il dit les bonnes choses au bon moment pour la rassurer et l'aider. Ce qui rend simple l'idée d'imaginer que le livre est écrit par une femme.

Peut-être que vous aurez la sensibilité d'être touché par cette histoire. Moi, vous l'aurez compris, pas trop. Je ne me souviens absolument pas de ce livre (un signe ?) mais c'est ce qui ressort de ma critique de l'époque. Heureusement que je fais une fiche de lecture à chaque fois.

Alors avis aux amateurs de ce genre de livre.

Marion (Source image : Babelio)

Seducing Cinderella de Gina L. Maxwell (2013)

Publié dans Erotique

Commenter cet article

M
Une cendrillon un peu spéciale pour la suite de ton exploration de ce thème...Tu en auras lu beaucoup finalement :) Bonne soirée et merci pour la découverte, je passe mon tour sur celui-là aussi
Répondre
M
Oui. Il m'en fallait 8 pour faire le mois ^^. Maintenant je peux me consacrer à d'autres lectures.