Lectio Letalis de Laurent Philipparie (SP) 2019

Publié le par Marion L.

Lectio Letalis de Laurent Philipparie (SP) 2019

Un très grand merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour ce service presse. Lectio Letalis... lecture létale ? Y survivrez-vous ?

     Deux affaires qui semblent à première vue ne rien avoir en commun. D'un côté Paris. Un assistant d'édition se suicide après avoir lu un manuscrit. La police aurait pu ne pas s'inquiéter malgré le témoignage de sa compagne qui certifie qu'il avait la joie de vivre... s'il n'était pas le troisième à mourir suite à sa lecture du mystérieux manuscrit.

     D'un autre côté, la Gironde, Bordeaux et ses alentours. Une embuscade policière qui tourne mal. Et surtout, un psychiatre tué dans son cabinet par... un oiseau.

     D'un côté, Tiéno Nils. D'un autre, Gabriel. Un policier parisien qui n'a pas peur de muscler des interrogatoires et qui a la police dans la peau. Un policier bordelais, obsédé par les sectes suite à une vieille histoire.

Un point commun ? Anna Jeanson, suspecte dans le meurtre du psychiatre et cachée sur le territoire de Gabriel.

     Un point de départ qui donne très envie. Car je ne vous parle pas, en plus, de la secte. Une secte connue pour dresser des rapaces à tuer. Une secte bordelaise (ses environs), détruite à la suite d'un suicide collectif. Seule survivante ? Vous devinez ? Anna.

     Nous débutons à Paris avec Tiéno, mais très vite, le personnage principal devient Gabriel et ses failles.

      L'auteur est un policier, ce qui se ressent dans l'histoire quand il parle des procédures ou du fonctionnement de la police. Même dans ses coups de gueule poussés ici ou là et qui visent le système judiciaire qui rend le travail des policiers plus difficile, usant et parfois inutile.

"Cela lui avait permis de s'en débarrasser en interne, et sans éclabousser toute l'institution. L'Administration était une vieille dame. Elle n'aimait pas qu'on lui soulève les jupes en public." (p. 50 sur liseuse.)

     Il est très bon et prenant mais j'ai ressenti une pointe de déception. Le scénario avait l'air tellement fou ! que finalement son développement nous laisse sur notre faim.

     Il y a de la secte, de la torture, des explosions, des attaques de rapace, des kidnappings, des actions policières... de l'action ! Mais l'histoire de fond ne m'a pas tout à fait convaincue. Et j'ai peut-être trouvé la scène avec l'éditeur (pas le début) un peu too much pour moi peut-être.

     Un bon thriller malgré tout. L'histoire est prenante et nous voulons aller plus loin, découvrir les dessous de l'affaire. Et j'ai beaucoup aimé Gabriel, un personnage torturé, nourri à la haine devant l'injustice d'un système.

Arriverez-vous à vous en sortir indemne ? Ou allez-vous sombrer dans la folie comme certains personnages ? La moitié, au moins, est borderline. Et attention aux rapaces. Une histoire originale dans tous les cas. Il tente des choses.

Marion (Source image : les éditions Belfond. Retrouvez le livre sur leur site : Lectio letalis.)

Publié dans Policier-thriller

Commenter cet article