Le destin de Cassandra 1 d'Anna Jacobs (2019) SP

Publié le par Marion L.

Le destin de Cassandra 1 d'Anna Jacobs (2019) SP

Merci aux éditions de l'Archipel pour ce service presse, mon premier chez eux en 2019 (je fête ma première année de partenariat avec eux ^^.) Ce sont eux qui m'ont fait découvrir ce qu'ils appellent des romans d'évasion, et j'aime beaucoup.

     La famille Blake, un père et ses quatre filles, vit dans le Lancashire en 1861. La ville est spécialisée dans la filature de coton. Mais en cette période le Sud et le Nord américain s'affrontent dans une guerre civile. Ce qui a pour conséquence que l'Angleterre n'est plus livrée en coton. La grande famine du coton commence et les usines ferment.

     Edwin Blake n'est plus tout jeune et il s'inquiète pour ses filles. Il n'a plus de contact avec son frère Joseph qui s'en sort mieux ; propriétaire d'une épicerie. Et marié à une femme qui déteste viscéralement les filles Blake.

      D'ailleurs elle fera tout pour les détruire. D'abord à l'aide de ragots et de médisances. Les filles, et notamment Cassandra, l'aînée, doivent faire preuve de patience et d'une grande force.

Puis, leur tante orchestre l'enlèvement de Cassandra pour forcer les sœurs à s'exiler en Australie.

Une fois que je l'ai commencé, j'ai eu un mal fou à m'arrêter (pour manger et dormir). Il m'a captivée. L'injustice que connaissent les sœurs est tellement forte que cela créé une tension et des émotions. Une certaine colère.

     En effet, leurs ennemis sont exécrables. Entre le révérend Saunders qui les condamne sans chercher à connaître la vérité, uniquement poussé par son mépris pour les "pauvres". Et la tante, complètement folle, persuadée qu'elles sont des débauchées, et prête à tout, même au pire, pour leur faire du mal.

     Dans un sens ce sont eux qui font l'histoire. Ces personnages sont tellement détestables qu'ils en deviennent forts. Heureusement, les sœurs Blake s'attirent aussi quelques sympathies et ce des gens qui comptent vraiment.

     Nous avons donc la vie de ces quatre femmes en pleine crise du coton dans une ville qui cherche à survivre malgré tout et... une histoire d'amour. Un homme est amoureux de Cassandra mais doit partir en Australie pour se construire une situation, ce que ne lui permet plus l'Angleterre.

     Ces romans d'évasion ont un certain charme. Ces destins de femme me fascinent. Et je me surprends à chaque fois à espérer que leur malheur cesse enfin. Signe que les personnages sont attachants.

     S'il fallait les décrire je dirai qu'il s'agit de ce que j'appelle un roman bourgeois (comme ceux de Jane Austen) avec un voyage et/ou de grands espaces.

     En bref, comme si Jane Austen faisait voyager ses personnages. Ce sera un plaisir de retrouver Cassandra et ses sœurs dans le tome 2. L'histoire aurait presque pu se terminer avec le premier mais un élément n'est pas encore résolu. Or une question demeure... quel autre obstacle va leur faire vivre Anna Jacobs ? Car ce premier ne les épargne pas tellement.

Un vrai plaisir exaltant. La fin est peut-être un peu rapide dans son exploitation... ce qui ne sent pas forcément bon pour elles pour la suite. A suivre avec le tome 2.

Marion (retrouvez le livre sur le site de l'éditeur : Le destin de Cassandra)

Publié dans Historique, Coups de coeur

Commenter cet article