Les suppliciées du Rhône de Coline Gatel (2019) SP

Publié le par Marion L.

Les suppliciées du Rhône de Coline Gatel (2019) SP

Merci aux éditions Préludes et à Netgalley pour ce service presse. Le livre sortira en librairie le 6 février 2019.

     Une première jeune fille, 16 ans, est retrouvée morte dans les rues de Lyon en 1897. Un avortement qui s'est mal passé?

     Le docteur Lacassagne est un pionnier dans la médecine légale. Il apprend à des étudiants à effectuer des autopsies et à relever des indices, de façon scientifique. Même si la police ne cautionne pas encore cette science.

Deux de ses étudiants décident de mener l'enquête, aidés par une jeune femme, journaliste et habillée en homme.

     D'autres cadavres apparaissent avec des indices, un message. En l'espace de quelques jours, fin décembre à début janvier 1898. Un nouvel an macabre.

     Félicien, l'un des étudiants, est celui qui nous donne le plus de piste à vouloir tout analyser. Et il nous embrouille souvent, persuadé de certains faits. Cette science est à ses tout débuts, elle n'est pas encore fiable et maîtrisée.

Il y a quelque chose d'intéressant avec ce livre, entre thriller/policier et historique. A assister aux balbutiements de la médecine légale, aux tâtonnements des médecins, aux croyances de l'époque sur la criminalité, et la société lyonnaise à la fin du XIXème.

     Peut-être suis-je fatiguée en ce moment mais je n'ai pas été dans l'histoire et j'ai eu du mal à m'intéresser aux personnages, à leurs relations et à ce qui leur arrivait. Parfois je l'ai été, notamment quand Félicien et Irina rassemblent des indices contre un suspect et enquêtent sur sa vie.

Il y a donc plusieurs éléments très intéressants, mais je n'ai pas pu les apprécier.

     Par contre, j'aimerai en faire un bon avis parce que malgré mon ressenti, il a de nombreuses qualités. Même si je n'ai pas totalement compris la fin... pourquoi il ne raconte pas la vérité à ses amis ? C'est pour ça, je suis passée à côté de quelque chose. Parce que je n'avais pas envie de lire et que je me suis forcée, lisant par brides, avec un fond de quelque chose, ce qui m'empêchait d'être vraiment dedans. Je ne lui rends pas hommage.

Alors n’hésitez pas à tenter et à venir me dire ce que vous en avez pensé.

Marion (Source image : les éditions Préludes. Retrouvez le livre sur leur site : Les suppliciées du Rhône.)

Publié dans Policier-thriller

Commenter cet article

M
Un polar qui est tentant ! C'est dommage que tu ne sois pas entrée dans l'histoire, cela m'arrive aussi parfois comme tu le dis cela peut être un moment de fatigue, parfois parce qu'on a envie de lire autre chose, ou tout simplement parce que ce n'était pas le bon moment pour découvrir cette lecture. merci pour ton ressenti et pour ta sincérité
Répondre
M
Dans ces moments-là je prends du recul sur ma lecture. Parce que ce n'est pas parce que je n'étais pas dedans qu'il n'est pas intéressant ou prenant. Mais juste que - comme tu dis - ce n'était pas le bon moment.