La part du monstre 2 de MR Carey (2018)

Publié le par Marion L.

La part du monstre 2 de MR Carey (2018)

A lire de préférence après "celle qui a tous les dons" que je vous présentais lors du calendrier de l'avent 2018, à retrouver ici : celle qui a tous les dons.

     Il a respecté toutes ses promesses. Il n'avait pas le charme de la nouveauté mais il m'a autant plu que le premier. Dans ce tome nous ne sommes pas après la décision de Mélanie et ses conséquences. Mais quelques années auparavant.

     Une équipe de 12 personnes, 6 scientifiques et 6 militaires quittent Beacon - dernier bastion de résistance en Angleterre, refuge pour les survivants - dans un tank sophistiqué, le Rosalind Franklin dit "Rosie". Un laboratoire embarqué, protégé par une carapace étudiée pour résister à toutes les menaces. Ils ont pour mission de récupérer des échantillons disséminés un peu partout par la première équipe, disparue sur le terrain. Et, grâce à ça, trouver un remède.

     Dans cette équipe se trouve un scientifique un peu particulier. Un petit génie de 15 ans qui nous rappelle un peu Mélanie. Vaguement. Autiste ? Ou traumatisé ? Le doute demeure. Certains doutent même de son intelligence mais pas le lecteur.

     Nous suivons donc cette équipe. Et nous voulons savoir jusqu'au bout ce qui peut leur arriver car dans "celle qui avait tous les dons", les personnages retrouvaient Rosie, vide. Et ils ne savaient pas comment cela s'était terminé pour l'équipage.

Encore une fois il pose la question de ce qu'on est prêt à faire pour survivre : trahir, tuer des enfants, tuer... ou prendre des décisions difficiles pour soi et sa propre survie. Qu'est-ce qui est le plus important ?

     Même si La part du monstre se passe avant, je vous conseille vraiment de le lire en dernier (comme dit en intro). Sinon vous perdrez quelque chose. Il y a des moments qui font penser au premier et qui n'auraient pas la même saveur sans cette grille de lecture. Et je ne parle même pas de la fin.

     Autre élément récurrent mis-à-part les affams et la découverte des enfants ? Le rapport mère/enfant. Dans le premier il y avait la relation très maternelle entre l'enseignante et Mélanie. Ici elle est plus claire entre Stephen, le jeune prodige, et Rina, l'une des biologistes.

     Et cette relation est quasiment l'élément fondateur des deux livres. Elle est belle et en plus elle est l'une des principales décisions prises.

Deux tomes un peu miroir qui font leur effet.

     Seul point négatif ? Moi ou la traduction mais certaines phrases, avec leur syntaxe, ne sont pas vraiment compréhensibles. Quelque chose ne va pas dans leur construction.

     Sinon, une histoire très originale qui peut aussi plaire à ceux qui ne sont pas fans des zombies. Surtout ce second. Ils sont presque secondaires. Nous les croisons à peine. L'important est ailleurs.

     Prenante également. Je l'ai finie deux jours plus tôt que mes pronostics. Et le travail des personnages est intéressant. Ici il questionne l'image obéissante du militaire.

Ces deux tomes m'ont laissé une très bonne impression. L'humanité peut être sauvée, mais peut-être pas sous la forme que l'on pensait. A méditer.

Marion.

Commenter cet article

M
A découvrir c'est certain...je les note tous les deux (d'ailleurs j'avais déjà noté le premier). C'est intéressant mais je n'arrive pas à lire tout ce que je voudrais et ensuite il faut que je les trouve en médiathèque...Merci pour ce ressenti et ses réflexions intéressantes suscitées par cette lecture
Répondre
M
Le problème avec la lecture, il y en aura toujours, peu importe le nombre de livres qu'on lit ^^. Merci à toi pour ton commentaire