Tchikan d'Emmanuel Arnaud et Kumi Sasaki (2018)

Publié le par Marion L.

Tchikan d'Emmanuel Arnaud et Kumi Sasaki (2018)

Vous venez d'ouvrir la quatorzième case du calendrier de l'avent ! Énorme coup de cœur... le harcèlement sexuel sur mineures au Japon.

     Aujourd'hui en France nous commençons à parler du harcèlement sexuel dans les transports. Le tabou s'effrite et les victimes parlent.

     Tchikan est le témoignage de Kumi Sasaki. Non pas pour du harcèlement en France mais au Japon. Parce que le terme de Tchikan est utilisé pour nommer les hommes qui touchent les femmes dans les transports, par des attouchements sexuels.

     Kumi avait douze ans lorsque le premier Tchikan l'a agressée. Et pendant des années elle a subi ces horreurs de manière quotidienne. Parce que le phénomène des Tchikan est très répandu et que rien n'est fait.

"A la rigueur, pour eux, je ne vaux pas mieux qu'un robot sexuel, sinon je ne pourrais m'expliquer qu'ils osent faire de telles choses à des fillettes, qui tremblent de peur en les voyant." page 69

     Kumi veut donner une voix à cette jeune fille et mettre le doigt sur un gros problème de société.

     Un livre qui - de par le sujet - ne pourra pas vous laisser indifférent. Impossible de ne pas ressentir d'empathie. Mais il mérite d'être lu et partagé. Car Kumi s'interroge. Quand elle se plaint, on lui dit que c'est de sa faute, qu'elle a sans doute cherché. Que ce soit au Japon ou en France, le discours semble être le même. Kumi a la présence d'esprit de ne pas intégrer ce fait, de comprendre que le problème ne vient pas d'elle. Mais combien de jeunes filles sont capables de ça ?

      Elle va plus loin en racontant son histoire, elle nous livre ses pensées et ses réflexions. Non ce n'est pas normal, non ce n'est pas de sa faute, oui il y a un problème, et non personne ne gère ça bien.

     Elle nous dévoile ce phénomène japonais. Mais que ce soit au Japon ou en France, il saura parler aux femmes.

Il parle d'un sujet difficile mais je le marque en coup de cœur car il est à la fois fort et intelligent. Le témoignage d'une victime qui surmonte son traumatisme pour faire entendre sa voix et aider les autres victimes. Le tout romantisé. Il n'a pas la forme du documentaire.

Marion (Source image : babelio)

Commenter cet article

M
Un sujet terriblement d'actualité et qui l'a toujours été même si on en parle davantage aujourd'hui qu'avant... je le note. Merci pour ta chronique.
Répondre
M
Exactement. La parole se libère.