In the cut de Susanna Moore (2018) SP

Publié le par Marion L.

In the cut de Susanna Moore (2018) SP

Merci aux éditions de l'Archipel pour ce service presse. Je ne vous ai pas oubliés... j'ai eu quelques problèmes d'emploi du temps.

     Fiona est une enseignante New-Yorkaise qui travaille sur un dictionnaire. Un soir, elle sort dans un bar avec l'un de ses étudiants. Pas pour le draguer ou vivre une aventure, mais l'aider sur un travail. En cherchant les toilettes, elle tombe sur un homme assis, une rousse penchée sur lui dans une fellation.

Quelques temps plus tard, la police l'interroge sur le meurtre de cette femme. Qui l'a tuée ? Fiona est-elle en danger ?

     Il y a des hommes autour d'elle un peu étranges. Cet étudiant par exemple. Attiré ? Dangereux ? Ou encore l'inspecteur Malloy avec lequel elle entretient une liaison. Il ne cesse de lui mentir. Au début, je doutais même qu'il était de la police. Ou encore cet autre enseignant qui semble l'observer quand il promène son chien. Un peu étrange, comme possessif.

     D'ailleurs ils le sont tous. Ils la suivent, la surveillent, débarquent dans des moments troubles...

Elle reçoit une main en plastique, ce genre d'objets. Lui sont-ils adressés ? Est-elle la prochaine ? Qui soupçonner ?

     Ce livre m'a laissé une impression onirique, comme s'il était un rêve. Je ne sais pas si ça vient de Fiona qui se comporte bizarrement elle aussi. Elle ne réagit pas comme on pourrait s'y attendre, ni à des situations, ni à des phrases prononcées par d'autres.

     Les dialogues rajoutent à cet effet. Ils parlent étrangement, ont parfois des conversations assez irréelles.

Mon premier thriller érotique. Il y a donc des rapports sexuels décrits mais j'ai été agréablement surprise, il n'y en a pas tant que ça. Et ils s'intègrent assez bien à l'histoire.

L'accent est mis sur Fiona. Tout tourne autour d'elle. Que ce soit les personnages, l'intrigue ou les situations.

     L'enquête est donc présente, mais en arrière fond. Malgré le second meurtre, nous l'oublions presque. Le rapport de Fiona avec ces hommes nous hypnotise. Jusqu'à ce que la réalité nous rattrape tous à la fin.

Une fin... qui ne laissera pas indifférent, j'en suis sûre. Elle provoque une réaction. Je n'en dis pas plus.

     Je lis très peu de roman érotique. Je sais quand je n'ai pas aimé, je ne sais pas trop quand j'ai aimé. C'est le cas ici. Il a des qualités, une tension due au côté thriller, des personnages déroutants, il capte et ne lâche pas son lecteur... mais le côté onirique, un peu étrange, m'a déroutée. Et en même temps c'est ce qui le rend intéressant.

Il s'agit d'un classique qui mérite d'être lu. Est-ce parce qu'elle est citée au début mais il m'a fait penser à Virginia Wolf. Ce côté décalé et onirique dans l'écriture.

Marion (Retrouvez le livre sur le site de l'éditeur : In the cut chez Archipoche)

Publié dans Policier-thriller, Erotique

Commenter cet article