Hector Lavrick et le sorcier de Céline Cagniart (2017) SP

Publié le par Marion L.

Hector Lavrick et le sorcier de Céline Cagniart (2017) SP

Je ne publie pas que des chroniques positives...

     Suite à la mort de son père, Hector Lavrick reprend le flambeau familial et le métier de détective paranormal. Sa première enquête arrive très vite. Un jeune couple achète un manoir. L'homme le vendait à cause de soucis de santé. Une fois ailleurs, sa santé s'améliore. Alors que le jeune couple assiste à d'étranges phénomènes. Le manoir serait-il hanté ?

     Hector Lavrick est appelé à la rescousse.

     J'avais très envie de lire un livre d'horreur. J'ai été un peu déçue. Parce que je m'attendais à un fantôme ou démon (malgré le titre) et que très vite nous savons qu'il s'agit d'un sorcier. Pas de mystère autour de lui.

En savoir autant aussi tôt retire à la fois l'horreur dû au mystère de l'histoire et le suspens et donc l'attrait de l'enquête. Dommage.

     J'ai aussi eu cette sensation d'une histoire qui n'était pas finie. Pas l'intrigue qui ne se termine pas mais dans l'écriture et la manière de raconter, ainsi que de nombreux passages. Quelque chose ne fonctionne pas.

     Une impression très personnelle. Mais il y avait des facilités de scénarios, des choses auxquelles je n'ai pas réussi à accrocher. Comme par exemple les pouvoirs magiques utilisés à la fin.

Il m'a donné l'impression d'être un brouillon, un premier jet alors que ce n'est sans doute pas le cas. Et je m'excuse auprès de l'auteure. Sûrement dû aux maladresses.

     En exemple je peux citer un passage qui revient trois fois (beaucoup trop). Nilrem, le sorcier, parle à Anna, un des personnages principaux. Un texte pas évident dans ce contexte dont le mystérieux est exagéré. Il ne fait pas naturel mais admettons. Le personnage le répète en mode "il m'a dit" + citation mot à mot. Peu probable, mais une fois encore, admettons. Or elle le répète plusieurs années après, toujours sous forme de citation et là je dis non. C'est maladroit et peu probable en plus d'être lourd. Comme si on nous répétait une prophétie pour que le lecteur n'oublie pas. Pas nécessaire, ne se fait pas.

Je chipote ? Sûrement mais je n'ai pas réussi à me laisser aller. Curieuse de connaître un autre avis.

     J'essaie toujours de prendre en compte que l'avis est purement personnel et que le livre a sans doute demandé beaucoup de travail à son auteur. Je m'excuse donc quand je soulève ce qui ne va pas. Et j'essaie de trouver ce qui va. Ici j'ai cherché et je tiens à soulever ses tentatives d'originalité. Il y a des idées et des choses sont essayées.

Mais voilà, je suis un peu déçue. Peut-être aussi parce que je m'attendais à autre chose.

Marion (Source image : Babelio. N'est plus disponible sur le site éditeur.)

Commenter cet article

L
Dommage pour la déception. Pourtant, la couverture était pleine de promesses...
Répondre
M
Et le résumé aussi. J'aurais essayé ^^.
M
Moi aussi cela m'arrive d'être déçue, en plus je vois que c'était un SP, c'est délicat mais il faut rester honnête, coûte que coûte et comme toi, je donne mon ressenti ! Merci en tous les cas d'argumenter...
Répondre
M
Je suis honnête avec les auteurs ou les maisons qui m'envoient des SP : je ne fais pas toujours des chroniques "positives". Après, quand je n'aime pas, j'argumente, je donne mes raisons ^^.