Et il neigeait sur le Japon de Roger Raynal (2018) SP

Publié le par Marion L.

Et il neigeait sur le Japon de Roger Raynal (2018) SP

Une très belle histoire d'amour, tout en douceur, sentiments et poésie.

     Le narrateur rencontre par hasard Satoko, étudiante japonaise, dans les rues de Toulouse. Il l'aborde. Débute alors une histoire d'amour, d'apprivoisement de l'autre.

     Lui est romantique. Il fait des études de sciences mais est avant tout un amoureux des belles lettres. Il lit beaucoup, parle le français presque oublié, un français académique. Nourri par cette connaissance il a un rapport à l'amour très romanesque, littéraire. Comme un romantique, comme un Cyrano de Bergerac. Sans connaître le Spleen de Baudelaire. Une personnalité, un tout qui l'éloigne de ses contemporains et l'isole.

     Elle, est étudiante en lettres, en France pour perfectionner ses connaissances en littérature française. Elle est plus difficile à cerner. Seule et perdue en France, elle change une fois revenue dans son pays. Contrairement à lui elle a le Spleen de Baudelaire et s'enfonce dans l'idée que l'amour éternel est impossible. Que la passion, le Koi, ne peut n'être que fugace.

Ils se nourrissent l'un l'autre. Elle est son lien au monde, il est son lien à la vie.

     Une très belle histoire. Les sentiments y sont puissants et sincères. Ils y sont beaux. Une histoire très poétique, rehaussée par les références littéraires, poétiques, de Baudelaire aux Haïkus (mélange des cultures), et par l'écriture elle-même. Elle est un brin précieuse, comme lui. Je ne peux m'empêcher de trouver le tout très beau.

Quelles connaissances ! Et quel talent !

     Les amoureux du Japon s'y retrouveront. Il dépeint ce pays avec tendresse et beauté (encore cette notion de beau. Je l'avais dit plus haut, je ne peux m'en empêcher.)

     Une maison d'édition que je suis avec plaisir : Les éditions de la Rémanence. Je vous en parlais avec un coup de cœur : "Les boutons de Jéricho" et il y a peu avec "Shanghai fan". Une bonne impression qui continue avec "et il neigeait sur le Japon".

Difficile de laisser ce livre et la tendresse qu'il dégage sortir de nos cœurs. Même après quelques jours.

Il y a des scènes de passion (jamais décrites). Au lieu de faire sortir le lecteur ou d'érotiser le texte, elles contribuent à magnifier l'amour et les sentiments.

C'est cela ! Cette histoire est une ode à l'amour, à sa magnificence.

Marion (Source image : Babelio)

Publié dans Autres, Coups de coeur

Commenter cet article

M
Je viens de le noter d'après ta liste précédente et...ton ressenti me pousse à chercher à me le procurer très vite...Je ne connais pas les éditions de la Rémanence et je regarderai de près si la médiathèque que je fréquente en ville en a d'autres titres. Merci pour tes chroniques
Répondre
M
Un vrai coup de coeur pour celui-ci. Si tu aimes les textes bien écrit, beau et poétique, il est parfait. Il a quelque chose d'attachant, de doux et de tendre.