Prends ma main Donald de Julien Péluchon (2018)

Publié le par Marion L.

Prends ma main Donald de Julien Péluchon (2018)

Mais que ce passe-t-il dans ce livre au titre si neutre ? Parle-t-il de charité, d'aide, d'une personne perdue ? Pas vraiment. Qui prend la main de ce fameux Donald ? Vous le saurez à la fin.

     Donald est membre d'un groupuscule crypto-religieux. Il est persuadé que des dinosaures nains, les Trodoons, sont le Mal incarné, des créatures du Mal, de l'Enfer. Ils vivent sous terre en attendant leur heure. Supérieurement intelligent, ils agissent déjà sur les hommes. Et Donald peut apporter la lumière, lutter contre eux et leurs esclaves corrompus.

     Prends ma main Donald suit donc les tribulations de Donald et de son groupe dans leur combat et leurs querelles intestines. Parce que Donald croit dur comme fer à cette croyance des Trodoons. Ce qui se rapproche d'une croyance existante avec le complot reptilien.

Un texte qui ne vous fera peut-être pas hurler de rire, mais qui se lit tout seul et vous laissera un sourire. Surtout que l'auteur essaie vraiment de nous vendre le délire. Et si ?...

     Tout y est, le fanatisme, les théories du complot, la paranoïa, l'hypocrisie... A trop croire, Donald devient fanatique. Il n'accepte pas que d'autres pensent autrement. Ce que lui reproche Deshi :

"Vous étiez à mes yeux un homme de justice, mais le fanatisme a corrompu votre foi. La violence et l'hypocrisie ont gangrené votre esprit, et d'amour, de tolérance, de fraternité, vous vous êtes totalement asséché. Manger cru à tous les repas et juger, et condamner ceux qui pensent différemment de vous, ça n'est pas ça, la religion, ou placez-moi dans le rang des impies". Pages 264-265.

     Il mêle différents mouvements à travers ce culte, différentes religions et croyances : la chrétienté, l'Islam, le veganisme, le complot reptilien... Il est même parfois comme un gourou un peu au-dessus de ses propres lois. Mais comme il est l'élu, il est excusé, il a des passe-droits. Il est interdit de boire - il le fait en cachette ; il est interdit de forniquer car les Trodoons utilisent ce qui est "pénétrant" pour corrompre (ils n'ont même pas le droit de manger une banane telle quelle sans l'écraser) - son pénis est à part.

Vraiment très intéressant. Se moque-t-il ou dénonce-t-il ? Troublant de vérité et de réalisme. Il est à l'image de beaucoup de groupuscule ou de mouvement de pensées qui veulent s'imposer aux autres comme s'ils étaient la seule et unique vérité.

Marion

Publié dans Humour

Commenter cet article

M
J'ai entendu parler de cet auteur un peu à part mais je n'ai jamais rien lu de lui. il y en a tant à découvrir mais je dis pourquoi pas car son style a l'air à part et sa façon d'aborder le fanatisme finalement dans celui-ci peut être intéressante...Merci pour ta chronique. bon we
Répondre
M
Un peu étrange mais intéressant ^^.