Jin Ping Mei 2 : fleur en fiole d'or d'auteur inconnu

Publié le par Marion L.

Jin Ping Mei 2 : fleur en fiole d'or d'auteur inconnu

Retrouvez la première partie ici

Continuons dans la découverte de cette oeuvre chinoise du XVIe siècle.

     Toujours très intéressant car il nous dévoile un mode de vie et des croyances. A travers le culte de Bouddha, des enterrements, des mythes, des calendriers (qui donnent votre avenir), des pratiques religieuses...

     L'auteur inconnu place aussi une critique des religieux qui n'ont, pour la plupart, rien de "saint". Leur foi ne parait pas réelle. Ils sont surtout là - et se servent de leur statut - pour exploiter et arnaquer les gens. Ils réclament de l'argent en prétendant faire le bien d'autrui, mais en vrai, c'est toujours pour leur propre profit.

Nous en apprenons plus aussi sur leur médecine. Comme en Europe à une époque elle n'est pas très efficace et les médecins sont comme des charlatans.

     Ce n'est pas tout. Nous y voyons la vie en société et les règles de courtoisie. Mais aussi leur pratique de changer de nom dès que le "statut" - ou plutôt le propriétaire - change ; les serviteurs au service d'un nouveau maîtres, les esclaves, mais aussi les femmes nouvellement épousées, ou encore les entrant en religion. Le nom est important et change pour s'adapter à la nouvelle vie.

Autre aspect mis-en-avant : l'importance des vêtements et des bijoux. Chaque tenue est décrite avec précision. Car aucune n'est neutre, certaines sont même chargées d'érotisme.

     Évoquons aussi la séduction. Car le livre veut nous montrer les dérives de personnages dans leur vie, et l'attirance des corps en fait partie. Il y a donc les règles de séduction entre de simples amants ou d'un client et d'une prostituée ou encore entre deux futurs époux.

     Et ce n'est pas tout ! Il y a aussi la vie politique, les différents statuts, la manière d'obtenir les charges. A travers ça, un aperçu de leur justice. Une justice qui s'achète selon la personne en face et qui n'est pas la même pour ceux qui connaissent les bonnes personnes.

Alors oui, il y a de l'érotisme, parfois du pornographique car les êtres déviants du livre aiment forniquer. Et quelques illustrations qui ornent le livre sont consacrées à ces scènes. Mais ce livre est tellement plus. Un témoignage.

     Comme je disais pour le premier, il raconte des aventures licencieuses et a fait polémique. Mais les siècles sont passés et notre culture d'homme occidental du XXIème siècle nous empêche sûrement de tout voir. Certaines scènes ne nous sautent pas aux yeux alors qu'elles étaient peut-être - pour l'époque - ultra choquantes. Des choses nous échappent sûrement. Surtout que je ne suis pas une spécialiste de la Chine du XVIème siècle.

En tout cas la traduction est telle que le texte nous est complètement accessible dans l'écriture.

Marion

Publié dans Erotique, Classique

Commenter cet article

M
En effet c'est très intéressant et je pense qu'un jour je me plongerai aussi dans cette oeuvre si poétique...je l'ai noté quand tu nous as parlé du tome 1...Merci pour ce partage
Répondre
M
Le plaisir était pour moi. Toi qui aime que tous les tomes soient présents avant de commencer à lire, c'est le cas ici. Il n'y aura pas d'autres tomes à attendre.