Shanghai fan de Raphaël Bée (2018)

Publié le par Marion L.

Shanghai fan de Raphaël Bée (2018)

Ce livre sortira le 8 juin 2018 ! Prenez note.

     Clem est une Laibao. Elle a quitté Paris et sa petite amie pour travailler en Chine, à Shanghai, où elle se noie sous le travail. Depuis peu elle doit faire la pub d'une marque chinoise de luxe, Shanghai fan. Une malédiction à terme ?

A travers l'histoire de Clem, l'auteur nous offre un aperçu de la vie des expatriés français à Shanghai, mais aussi une certaine réalité de la vie là-bas. Une manière de vivre, de se comporter.

     Car nous ne voyons pas uniquement Clem. Il y a aussi Bruno, un collègue dragueur qui collectionne les filles grâce à Tinder. Un personnage dont on ne sait pas quoi penser. Aux premiers abords il semble ne penser qu'avec son sexe et être un garçon bien lourd. Impossible d'avoir de la sympathie pour lui. Mais ensuite il aide Clem comme il peut. Le seul qui se mouille pour elle. Il remonte dans notre estime avant de commettre l'ignoble. On finit avec lui en mode "connard".

     Lucas, un autre Laibao, qui connaît les Chinois et leur mode de fonctionnement. Le plus intégré de tous. Pas un personnage vraiment sympathique non plus. Il pense avant tout à lui et à ses propres intérêts. Mais nous sommes dans l'univers de la concurrence, du commerce donc... ça se comprend parfaitement.

Mais les Laibao ne sont pas les seuls, puisque Raphaël Bée s'attarde sur chaque personnage rencontré - à une exception près - et nous en dit plus sur lui : ambition, vie, vision des autres...

     Nous côtoyons donc aussi les collègues Chinois ou les deux clientes Shanghaiennes. Et travailler avec eux n'est pas comme travailler avec des occidentaux. Il faut faire très attention aux susceptibilité de chacun. Et souvent passer par un autre chinois pour que les choses passent mieux. Loulou, son assistante, est parfaite. En tant que Chinoise les autres prennent mieux les ordres ou les recommandations quand ils viennent d'elle. Elle est sans doute le personnage le plus intéressant et complexe du livre.

     Je ne raconte pas la fin, mais quand on pense à la manière dont tout se finit pour tous les personnages... c'est osé.

     Il ne cherche pas à nous séduire avec des personnages lisses, attachants, drôles ou héroïques. On ne se retrouve pas dans l'un d'eux et on n'imagine pas que l'un d'eux puisse devenir un ami. Ils sont vrais.

Une galerie de portraits en quelque sorte.

J'avais découvert cette maison d'édition - les éditions de la Remanence - avec un coup de coeur "Les boutons de Jéricho" d'Annick Boisset. Là aussi, les personnages sont la matière première et non l'histoire.

Marion (Source image : Les éditions de la Remanence : retrouvez le livre sur leur site : ici)

Publié dans Autres

Commenter cet article

B
C'est un très bon roman, oui, et quels personnages, et quelle fin!
Répondre
M
^^. Ce n'est pas un coup de coeur mais il est inoubliable malgré tout.