Le club des feignasses de Gavin's Clemente-Ruiz (2018) SP

Publié le par Marion L.

Le club des feignasses de Gavin's Clemente-Ruiz (2018) SP

Voilà un livre qui vous laissera le cœur à la fois triste et heureux, lourd et léger. Comme un adieu difficile mais qu'on sait apaisant. Livre lu dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

     Béa est une femme pleine de vie au caractère affirmé. Elle est heureuse et avance sans fard. Même l'annonce de son cancer n'arrivera pas à la briser. Elle l'annoncera à sa fille et ses amants avec légèreté, parce que la vie continue et sourit encore.

Le cancer. C'est le même crabe qui ronge Alice, puéricultrice ; Sam, amoureux fou de Greg ; et Elisabeth, enfermée avec son mari.

     Ils se retrouvent tous ensemble lors de leur première chimiothérapie. Ils sont si différents, mais sous l'impulsion de Béa, ils deviendront le club des feignasses. Et les voilà à Saint-Malo pour une virée.

     Un livre au sujet difficile. Tous les personnages à l'exception de Greg et Elvis (n'oublions pas Elvis le chat) ont un cancer alors qu'ils ont encore tant à vivre. Mais tellement chargé de tendresse et de courage qu'il est beau. Je ne vais pas dire apaisant mais il a un charme indéniable, comme une douceur.

      La maladie est l'occasion pour tous, ou presque, de recommencer, de repartir de zéro et se réinventer. Notamment pour Elisabeth et Alice. Ce n'est donc pas une fin.

Les personnages sont tellement attachants qu'il suffit de moins de 200 pages pour les adopter. Et une fois le livre refermé, garder pour eux un petit quelque chose. On leur souhaite tellement de bien.

     J’ai décidé de ne pas trop entrer dans les détails pour vous laisser le découvrir et vivre pleinement votre lecture. Ainsi que les titres des chapitres à ne pas louper.

Pas envie de lire quelque chose qui parle de la mort ? Ça tombe bien, il ne le fait pas, il encense la vie.

     Il m'a fait ressentir toute une palette de sentiments. Un peu de tristesse, mais surtout beaucoup d'amour, de tendresse, de joie et de rire. Oui, j'ai ri, j'ai aimé l'histoire entre Greg et Sam, le réveil d'Alice, la joie et la légèreté de Béa (un peu intrigante au début), et la liberté d'Elisabeth.

     Ils sont devenus des amis, des connaissances, et c'était un plaisir de partager un moment avec eux. D'ailleurs, il est difficile de les quitter.

Un dernier conseil ? L'été arrive, et le lire sur le sable, face à la mer, serait parfait.

Marion (Source image : éditeur Fayard/Mazarine : retrouvez le titre sur leur site ici)

Publié dans Autres, Coups de coeur

Commenter cet article

M
Je ne lis jamais sur la sable face à la mer...je déteste même le faire. Mais bon cela n'empêchera pas de le lire sous la tonnelle dans le jardin :)
Répondre
M
ça fonctionnera aussi très bien :D