La folle histoire de l'urinoir qui déclencha la guerre de Laurent Flieder et Dominique Lesbros (2014)

Publié le par Marion L.

La folle histoire de l'urinoir qui déclencha la guerre de Laurent Flieder et Dominique Lesbros (2014)

En avril, voyage dans le monde de l'humour ! Des éclats de rire, des parodies, des jeux de mot... les auteurs s'amusent !

     Et pour continuer notre voyage dans le monde de l'humour, un nouveau livre au titre interminable et un peu étrange (il ne sera pas le dernier). Nous sommes ici en 1913 à la veille de la première guerre mondiale. La volonté est de faire une nouvelle exposition universelle, basée ici - oh ironie - sur la paix.

     Une exposition difficile à mettre en place puisqu'il ne faut pas oublier de contenter un maximum de gens - pour ne pas dire toutes les nations. Avec des opposants qui posent des bombes et font tout pour qu'elle n'ait pas lieu.

Un livre burlesque avec des personnages aux caractéristiques grotesques mais très personnelles. Comme ce président de l'exposition et sa moustache ; cette journaliste féministe que rien n'arrête ; cette lilliputienne si belle que tout homme qui pose le regard sur elle est séduit ; ce gamin des rues... et des jeux de mots comme Jean-Aymar De Thou...

     Tout commence avec la mise en place de l'exposition, la dynamique qui l'entoure, à la fois avec les dirigeants officiels et les artistes tels que Marcel Duchamp ou Guillaume Apollinaire, qui souhaitent faire entendre leur voix.

     Puis l'enquête débute pour découvrir les responsables des attentats. Avec un cambrioleur, son assistant, un inspecteur très dynamique (vraiment très très dynamique) et les femmes de plaisir dirigées par Mara Bijou, la femme si belle, de petite taille, qui tire de nombreuses ficelles et qui a toujours droit à des adjectifs sublimés de -sime. Ensemble ils forment une équipe de choc et bientôt l'histoire tourne autour d'eux et l'exposition devient secondaire. Puisqu'elle n'est pas la première visée et qu'une guerre se profile, d'où le nom de l'évêque de Paris ?

Le résumé parle de roman-feuilleton déjanté, oui très. C'est une manière très personnelle de voir les choses et l'arrivée de cette terrible guerre.

     Il faut aimer ce côté loufoque pour s'accrocher. Et puis l'intrigue accélère dans les dernières pages et la lecture avec. Nous savons que la guerre a eu lieu mais nous espérons tout de même qu'ils réussissent leur mission.

     Une autre particularité ? Même si Mara serait ce qui se rapproche le plus d'un personnage principal, il n'y en a pas. Un moment nous pensions à Marjolin et que son attirance pour la journaliste serait développée... mais non.

     Des idées révolutionnaires et trop en avance sur son temps, cette exposition aurait sans doute était fabuleuse sil n'y avait pas eu ces urinoirs... qui au final, dans un sens, auront déclenché la guerre. Comment ? Un peu de suspens voyons, de quoi vous donner peut-être envie de lire le livre.

Je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié ma lecture, mais je n'ai pas non plus été transportée.

Marion

La folle histoire de l'urinoir qui déclencha la guerre de Laurent Flieder et Dominique Lesbros (2014)

Publié dans Humour

Commenter cet article

M
Bon alors je passe mon tour...l'humour est un ingrédient difficile à manier :)
Répondre
M
Disons que nous n'avons pas tous le même. Peut-être plus personnel que d'autres genres.