Les révoltés de noël de Gilles Monchoux SP

Publié le par Marion L.

Les révoltés de noël de Gilles Monchoux SP

Merci aux éditions du carnet à spirale pour ce SP. Qui n'en a pas marre du Père Noël ? Qui trouve que les enfants ne sont plus sages ? Vous non ? Les donateurs si. Et ça suffit !

     Il y en a plus qu'assez ! Les enfants ne respectent plus rien et les hommes ne croient plus en eux. Eux les donateurs. Et tout ça, c'est la faute du Père Noël. Il offre trop de cadeaux et peu importe si l'enfant a été sage ou non. Et c'est inadmissible ! Le Tomte ne peut plus rester sans rien faire.

Le ton est donné.

     Il prend contact avec les autres donateurs, La Befana, Le père Chalande, Les Trotte-Vieilles, le Père Fouettard... S'ils sont nombreux, peut-être que le Père Noël accepterait de stopper ses âneries. Les révoltés de noël sont en marche ! Et si...

Et si les choses étaient plus compliquées qu'elles ne le paressaient ?

     J'ai trouvé l'idée de base excellente. Ces anciennes croyances qui refont surface et réclament justice. Face à celui qui a pris leur place à tous. ATTENTION SPOILERS : lui-même surpassé par la société de surconsommation qui touche les enfants.

     Ce concept m'avait attirée. Parce que si les Tomtes, les Baba Yagas, le Père Fouettard et tous les autres existaient, nous pouvons aisément imaginer cette histoire. Ils réagiraient comme ça, énervés face au Père Noël qui tire toute la couverture à lui.

ATTENTION SPOILERS : Ce qui est encore plus intelligent est d'aller plus loin avec cette partie consacrée au Père-Noël. Lui aussi est dans la tourmente, et là je trouve l'idée incroyable. Il devient uniquement une image, une image exploitée par les industries du jouet. Ce n'est plus une fête de partage, mais une fête de consommation de masse.

     Le tout avec un ton adéquat, assez sérieux pour qu'on y croit et assez humoristique... eh bien, pour qu'on y croit aussi. Puisqu'on part du principe qu'ils existent, personne ne s'étonne vraiment de leur présence.

Peut-être y vois-je quelque chose qui n'y est pas, mais voilà comment ma sensibilité a réagi.

      En tout cas j'ai passé un excellent moment. Lu en une journée (alors que je travaillais ce jour-là. Et promis, je n'ai pas lu sur mon lieu de travail.)

     Allons plus loin avec ce président de l'entreprise de jouets. Ne serait-il pas lui non plus un peu victime de quelque chose ?

Marion (Source image : Les éditions du carnet à spirale. Retrouvez le livre sur leur site : ici)

 

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article

manou 01/02/2018 08:35

Je le note celui-là aussi car je trouve l'idée excellente et originale...Merci pour cette chronique. Bonne journée

Marion L. 02/02/2018 17:46

C'est ce qui m'a plu. Un livre jeunesse très bien fait, il a su me charmer de mon côté.