Les fragmentés tomes 2 à 4 de Neal Shusterman (2013-15)

Publié le par Marion L.

Envie de découvrir le tome 1 ? Par ici

Les déconnectés, tome 2 (2013) :

     Les choses avancent dans ce tome. Les fragmentés - ou plutôt les connectés - ont gagné une bataille, mais pas la guerre. Les adolescents rejetés par leurs parents sont toujours traqués. De nouvelles lois sont prévues mais personne n'est d'accord. Et les braconniers sont désormais de la partie.

     Neal Shusterman continue à exploiter son monde. Nous en apprenons même plus sur les raisons de la fragmentation des adolescents, plus compliquées qu'on ne le pensait.

     Il va un peu plus loin dans ses idées. Notamment que lorsqu'on a pris l'habitude de vivre d'une certaine façon, il est difficile de changer. La fragmentation existe et est pratiquée depuis longtemps, alors pour beaucoup elle est normale. Dans le décor.

     Les gentils ne sont pas clairs. Et tout peut exploser en un rien de temps, voilà ce qu'il y a dans ce second volet. L'histoire se pose sur les aventures et les dangers rencontrés par les personnages, plus que sur cette nouvelle société. Même si les dangers viennent de cette société et de ses codes.

Mais il y a un petit quelque chose de vraisemblable dans ce livre.

     Question d'éthique des avancées médicales, existence ou non de l'âme, pro-vie ou pro-choix, gestion difficile des adolescents pour les parents, solution de facilité ? Question de religion à travers les décimés. Encore des questions soulevées.

Le combat de Connor, Risa et Lev n'est pas fini.

Les éclairés, tome 3 (2014)

Suite des aventures de Connor, Risa et Lev dans un monde où les adolescents entre 13 et 17 ans peuvent être fragmentés.

     Connor et Lev veulent en savoir plus sur les citoyens proactifs. Plus ils en sauront, et plus ils auront d'armes à leur disposition. Ils découvrent ainsi le nom du créateur du procédé qui sert à la fragmentation. S'ils arrivent à retrouver sa femme, peut-être pourrait-elle répondre à leurs questions. Un voyage qui les mènera sur le passé de déserteur de Lev.

     Pendant ce temps, Cam, le premier adolescent créé uniquement à base de fragmentés, cherche à détruire ses créateurs, les citoyens proactifs, pour Risa.

     Le texte est régulièrement entrecoupé de pubs en faveur de la fragmentation des adolescents, ou contre, mais en faveur de l'utilisation des criminels. Des publicités plus que probables. Et ne croyez pas qu'elles n'ont pas leur place, elles ont une importance dans l'histoire, dévoilée à la fin.

     En plus de montrer les dérives d'une découverte. La fragmentation peut sauver des vies, mais les promoteurs font la promotion de la vie éternelle, de la minceur ou de l'apprentissage rapide. Votre enfant est un peu lent intellectuellement ? Mettez-lui les morceaux de cerveaux d'autres adolescents plus performants.

     Ce qui m'interpelle le plus sont les articles datés de 2012 par exemple. Ce qui indique dans l'histoire que ces questions avaient été évoquées bien avant la guerre Cardinale (même si nous n'avons pas les dates de cette guerre.) Pour le lecteur, cela amène l’histoire dans une autre dimension. Puisque ce sont bien des débats plus ou moins actuels qui sont traités dans cette série, une fois que l'on va plus loin, qu'on les applique.

Ce qui me plait sans doute le plus sont les personnages. Aucun n'est parfait ou héroïque, ils ont tous des défauts. Voire des caractères parfois antipathiques. 

Peut-être n'y a-t-il pas le charme du premier tome, comme pour beaucoup de séries, mais un troisième tome dans la lignée.

Les libérés, tome 4 (2015)

Dénouement de la série.

     Connor et Risa détiennent la solution pour rendre la fragmentation inutile. Encore leur faut-il la rendre publique de manière efficace. Lev, de son côté, tente une autre approche. Il souhaite l'aide des Aràpaches pour y arriver.

     Difficile de finir une telle série. J'en étais donc curieuse. Et je dois dire que j'aime bien la fin. Le début de quelque chose devrais-je dire.

Il se passe beaucoup de choses dans ce tome. Les personnages ne sont pas épargnés. Jusqu'au bout il leur faut continuer le combat.

     Dans ce livre, j'y ai vu que la violence n'est pas la solution (avec Starkey) et qu'il faut être nombreux pour se faire entendre. Il y a dans ce tome plusieurs personnages qui font tous dans leur coin quelque chose, sans se concerter. Mais toutes ces actions mises ensemble ont un impact fort.

Une série sympathique. L'auteur se penche sur une question qui pourrait voir le jour et en grossit les traits, pousse la situation à l'extrême, tout en empruntant les dérives actuelles. Bien vu.

Marion (Source images : Babelio)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article