L'aube sera grandiose d'Anne-Laure Bondoux (2017)

Publié le par Marion L.

L'aube sera grandiose d'Anne-Laure Bondoux (2017)

Une fresque familiale... jusqu'à ce que l'aube se lève.

     Nine devait assister à la fête du lycée ce soir-là, mais sa mère l'oblige à prendre la route pour aller elle ne sait où. Peut-on être kidnappé par sa propre mère ?

     Elles se retrouvent alors dans une cabane perdue près d'un lac. Il est temps pour Titania de tout raconter à sa fille, de lui raconter son histoire et celle de sa famille, ce qu'elle lui a caché pendant seize ans.

Une nuit blanche attend les deux femmes. Jusqu'à ce que l'aube se lève et les transforme toutes les deux.

     J'avais lu "tant que nous sommes vivants" de cette auteure. Elle sait raconter des histoires, même celles de gens lambda à qui il arrive quelque chose.

     Anne-Laure Bondoux nous offre ici une fresque familiale captivante. Une fresque qui prend parfois des allures de contes, de tragédie, de roman policier, de voyage initiatique... Tout en simplicité elle sait nous toucher et nous parler. Même si nous ne sommes pas Nine, plus concernée que nous par cette histoire, nous voulons connaître la suite.

La vie de Tatiana n'a pas été banale, ni celle de son entourage. Des boucles sont bouclées par les histoires racontées.

     Et une fois la fin, nous voulons en savoir plus, que l'histoire continue, qu'elle ne s'arrête pas là pour nous. Mais comme les personnages qui arrachent des sparadraps, l'auteure arrache le nôtre en arrêtant son histoire à ce moment. Il est temps pour nous de suivre d'autres aventures et de les laisser. L'aube vient de se lever.

Nine sait enfin tout sur sa mère et sur elle-même. Et sa mère peut enfin être elle.

     Titania est une auteure et choisit de raconter cette histoire en tant que telle. C'est ce qui apporte un petit quelque chose en plus. Un texte dans un texte, raconté par un personnage qui est à la fois écrivain par son métier et narrateur dans les faits. Les rôles sont mélangés. Ce qui donne un aspect conte oral, histoire transmise. La force de ce livre. Ce qui lui donne une autre dimension.

Pour ma part j'ai préféré celui-ci à son précédent.

Marion

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article

M
J'aime beaucoup cet auteur pour jeunes ados. Je ne manquerai pas de rechercher celui-là en médiathèque. Merci pour cette chronique. Je suis sûre qu'il va me plaire. Bon weekend
Répondre
M
De tous les autres livres que j'ai pu lire d'Anne-Laure Bondoux, il est mon préféré. Il a reçu de bonnes critiques et elles sont méritées. Si tu as aimé les autres, tu pourrais, en effet, adorer celui-ci ^^.<br /> Bon week-end.