Calendrier de l'avent 17 #23 : Le conseiller de Hilary Mantel

Publié le par Marion L.

Calendrier de l'avent 17 #23 : Le conseiller de Hilary Mantel

Vingt-troisième jour, vingt-troisième livre, vingt-troisième chronique : un roman historique pour découvrir Thomas Cromwell.

     Le conseiller dans l'ombre des Tudors - titre du premier tome - et notamment dans celle du célèbre Henri VIII, est Thomas Cromwell. Nous le suivons dans ses aventures d'avocat pour réaliser ce qui semble impossible à faire : que tous acceptent le divorce d'Henri avec Catherine, sa femme, pour qu'il puisse épouser Anne Boleyn.

     Un petit détour par son enfance, celle d'un fils de forgeron battu par son père et qui décide de fuir. Ses aventures de jeunesse - que nous ne verrons pas - lui forgent un caractère et l'entourent de mystère. Beaucoup veulent les percer et même le lecteur n'en sait pas beaucoup plus.

     L'auteure a su écrire un livre de 768 pages autour de cette période, celle où Henri désire Anne. Nous commençons par le voir avec Wolsey, qui met tout en oeuvre pour que ce mariage puisse se faire avant sa chute - due à son échec. D'autres reprennent la relève et notamment Cromwell. Il se fera de nombreux ennemis mais saura faire sa place. En effet, c'est lui qui réussit et le roi est attiré par sa loyauté (il aura été fidèle à Wolsey jusqu'à la fin.)

Nous le suivons à la cour, dans les tribunaux, à résoudre plusieurs affaires d'Etat autre que ce mariage, mais aussi dans sa vie familiale et intime. Il portera plusieurs casquettes et saura se rendre irremplaçable.

     Voilà un livre captivant. L'auteure ne lasse pas son lecteur. Et pour ceux qui ont vu la série les Tudors, nous retrouvons tous les personnages, dans une autre version, notamment dans le caractère des gens. Le roi semble vraiment croire à la non légalité de son mariage avec Catherine, il ne veut pas se marier à Anne par luxure. Moins de luxure ici que dans la série, même si elle est présente. Dans le livre le comportement d'Anne - qui se promet au roi uniquement s'ils se marient - très exploité dans la série, demeure ici des rumeurs.

     Et des personnages comme les ducs de Norfolk et Suffolk en prennent pour leur grade. Thomas More également. Normal, Cromwell est le personnage principal, donc le gentil. Oui il ne faut pas se référer à la série, deux œuvres distinctes, même si elles parlent du même sujet.

     Nous ne savons pas à quel point l'histoire a été inventée pour combler les trous, mais nous nous laissons malgré tout bercer par ce personnage très particulier. Même si à la fin elle nous explique la part inventée par rapport aux choses que l'on sait sur lui. Ce qui veut dire pas grand chose sans doute.

     Le seul élément qui m'a dérangée, et qui n'est pas vraiment le fait de l'auteure, sont les prénoms des personnages. Beaucoup ont le même prénom et ne se dissocient que par le nom ou le titre. Surtout entre les Thomas et les Mary. Il m'arrivait souvent d'en confondre certains, ce qui nuit à la compréhension d'un détail, mais absolument pas à l'ensemble. D'ailleurs l'auteure nous laisse une liste de personnages pour nous aider.

Livre historique qui en vaut le coup, intéressant.

Marion

Publié dans Historique

Commenter cet article