Calendrier de l'Avent 17 #13 : Miniaturiste de Jessie Burton

Publié le par Marion L.

Calendrier de l'Avent 17 #13 : Miniaturiste de Jessie Burton

Treizième jour, treizième livre, treizième chronique : comment en sait-il autant ?

     Petronella est mariée à Johannes Brandt, un marchand d'Amsterdam. Nous sommes en 1686 et Nella arrive dans la maison de son époux, en automne. L'accueil est froid, surtout celui de Marin, la belle-soeur, jamais mariée. D'ailleurs, seule Marin et deux serviteurs l'accueillent, ce qui commence déjà mal.

    Pour se faire pardonner ou pour lui offrir un cadeau de mariage, Johannes donne à son épouse une maison de poupée à l'effigie de la leur. Nella est libre de la remplir comme elle le souhaite. C'est ainsi qu'elle prend contact avec un miniaturiste. Un artisan qu'elle ne voit jamais, mais qui lui envoie des miniatures étranges, sans que Nella ne les ait commandées. Grâce à cet artisan mystérieux Nella découvre les secrets de cette maison et de ses occupants. Une aide précieuse...

Un début dans lequel je n'ai pas réussi à me perdre mais ensuite... je l'ai dévoré.

     La force de ce livre n'est même pas dans le fait de vouloir découvrir les secrets comme Nella, non, nous sommes entraînés par la trame même du livre, les personnages et la manière de raconter de cette auteure. Du moins pour moi. Pourquoi ? Parce que ce qui est révélé comme le grand secret est deviné très vite (dès les premières pages. Promis, je n'ai pas cherché à le faire.)

     Nella se construit en tant que femme. Elle tente de comprendre ce monde, elle qui vient de la campagne. Elle est comme le reflet du lecteur, car comme elle, nous ne savons rien et découvrons tout en même temps.

Un livre fascinant sur "la force du destin et la capacité de chacun à déterminer sa propre existence", comme le dit si bien la quatrième de couverture.

     Les événements s'enchaînent tout seul. Voici une trame bien ficelée. Nous aussi nous regardons ce qui se passe dans cette maison, comme une maison de poupée.

Captivant et sublime. Très fort.

Marion

Publié dans Historique

Commenter cet article