Le puits de Marie Sexton (2017)

Publié le par Marion L.

Le puits de Marie Sexton (2017)

Une histoire de fantômes et de disparition. Tremblez !

     Six adolescents se retrouvent une nuit dans une maison connue pour être hantée. Des gens y sont morts. Elise, la cheffe du groupe, effectue avec eux une séance de spiritisme pour communiquer avec les esprits. Avant de disparaître pour ne jamais être retrouvée.

     Douze ans après, la disparition d'Elise n'a pas été résolue. Haven, cousin de la jeune femme et présent ce fameux soir, revient. Une équipe d'enquêteurs du paranormal compte bien résoudre le mystère de la maison.

Les fantômes existent-ils ? Là est la question. Au même niveau que le mystère d'Elise. Où est-elle ? Si elle est morte, où est son corps ? Qui l'a tuée ? Les fantômes ? Quelqu'un ou quelque chose de plus dangereux ?

     Les alternances - de nos jours, douze ans plus tôt - entre les chapitres sont là pour résoudre les questions. Ou pas.

     Le suspens et la tension se situent dans la disparition d'Elise et la résolution de ce mystère. Et les frissons proviennent des séances de spiritisme.

     L'un des chasseurs est celui qui croit aux fantômes. Le second est le sceptique, celui qui cherche une explication rationnelle. Ces deux points de vue sont omniprésents dans le livre. Ce qui se passe dans la maison serait-il la preuve de la présence de fantômes ? Ou cela pourrait-il être expliqué autrement ? Les interprétations humaines à quelque chose sont toujours subjectives. Et les personnages nous maintiennent plus ou moins dans le doute.

     J'ai trouvé cette histoire très divertissante. Et j'ai aimé ce mélange paranormal et enquête. Et surtout ce doute. Même le lecteur peut prendre partie à la fin et décider s'il décide d'y croire ou non. Voilà ce qui m'a plu. Merci aux éditions MxM Bookmark d'avoir bien voulu m'envoyer ce texte avant sa sortie.

     J'ai vu des critiques sur la relation homosexuelle présente dans le livre. Je ne vois pas pourquoi la faire ressortir. Deux personnages s'aiment et sont l'histoire d'amour du livre, très bien intégrées à l'histoire. Nous sommes avec des adolescents qui sont presque plus là pour vivre leur sexualité que pour se faire peur. D'ailleurs, la vivre pour certains ou la découvrir pour d'autres. Pour moi, cela a apporté des rondeurs aux angles de cette histoire de fantômes. Car l'important n'est pas tellement les fantômes, mais les relations entre les personnages et la disparition d'Elise. J'ai donc trouvé de la cohérence dans tout cela.

Marion (Source image : babelio)

Commenter cet article