L'évangile selon Satan de Patrick Graham (2008)

Publié le par Marion L.

L'évangile selon Satan de Patrick Graham (2008)

Envie de frissonner ? En novembre, retrouvez des chroniques de livres d'épouvante, de fantômes ou de monstres en tout genre.

     Dans un couvent, des sœurs sont seules, coincées par la peste qui ravage le reste du monde. Elles accueillent une de leur consœur. Elle vient d'un autre couvent, connu pour être le plus fermé à cause des livres profanes qu'il contient. Elle a fui pour échapper au voleur d'âmes et protéger le crâne du Christ (preuve du mensonge de l'église sur cet événement de la bible) et un livre maléfique écrit par Satan lui-même.

     A cause de cette venue, les sœurs sont menacées et meurent les unes après les autres. Le livre ne doit pas tomber entre les mains de Caleb, le pire de tous les voleurs d'âmes.

     Cette première partie de l'histoire nous fait comprendre que nous ne sommes pas dans un thriller uniquement policier. Une menace surnaturelle pèse, une menace démoniaque.

     Dans la seconde partie, nous sommes avec Marie, une agente du FBI spécialisée dans les Cross Killer. Et une partie plus portée sur le thriller policier et les analyses scientifiques. 

     L'alternance entre ces deux principes rend la frontière floue entre l'irrationnel et le rationnel. Comme si la réalité et la fiction se rejoignaient.

Une écriture captivante. Un mélange entre le thriller et le merveilleux mystique très bien réussi. L'enquête des religieux (le prêtre Carzo s'occupe du mystère des sœurs) nous paraît aussi concrète et réaliste que celle du FBI et de Marie. Il nous tient en haleine car l'enquête policière se transforme en quelque chose de plus grand et de plus terrifiant. Elle prend une autre dimension.

     Les lieux sont très importants dans l'histoire et apportent une dimension plus effrayante. Nous sommes dans des endroits cachés, des endroits sombres, dans des endroits où nous voyons bien le mal agir.

     Peut-être des redites dans certaines révélations puisqu'elles sont trouvées par différents personnages à différents moments. Mais cela ne retire en rien l'intérêt de l'histoire.

     Un "wouah" une fois le livre posé. Avec une forte envie de le lire encore. Toujours autant de plaisir à le découvrir ou le redécouvrir puisque c'est un livre que j'ai déjà lu deux fois.

L'auteur nous attire dans son monde. Il ne se contente pas de nous raconter son histoire, il nous la fait vivre.

Marion (Source image : Babelio)

Commenter cet article