Calendrier de l'avent 17 #5 : Ces lieux sont morts de Patrick Graham

Publié le par Marion L.

Calendrier de l'avent 17 #5 : Ces lieux sont morts de Patrick Graham

Cinquième jour, cinquième livre, cinquième chronique.

     Tout commence par un jeune homme échappé d'un centre et arrêté par un chasseur de prime. Nous ne savons rien de lui, juste qu'il ne veut pas y retourner et que là-bas il a appris quelque chose qui le rend dangereux. Il tue le chasseur de prime. Il semble intéressé par deux psychologues, Rébecca et un neurologue : Searl. Ce dernier prend en charge une victime de la route. Il s'occupe des "endormis", des patients plongés dans le coma. Il les aide à se réveiller et effectuer la transition à l'aide d'odeurs et de sons.

     Rébecca reproche à Searl d'avoir loupé leur rendez-vous. Elle doit rejoindre seule une maison perdue dans la montagne avec les trois enfants de Searl qui la détestent. Une tempête de neige s'invite et Rébecca prend un auto-stoppeur qui dit rendre visite à sa grand-mère, non loin de leur habitat...

Un scénario qui n'est pas sans nous rappeler le début de "retour à rédemption" du même auteur.

     La traque peut commencer. Son seul espoir est une témoin. Encore faut-il soigner son psychisme traumatisé par un accident et le coma. Ses souvenirs sont troublants puisqu'ils nous rappellent ceux du tueur.

     Comme dans chacun de ses livres les choses avancent et la tension augmente au fur et à mesure. Tout est lié, il faut donc rester attentif à ce qui se passe, à ce qui se dit. Une fois encore nous sommes transportés. Il y a quelque chose dans les livres de cet auteur, une tension psychologique.

     Il joue avec notre empathie. Sans passer par des scènes "gores" mais des passages qu'on imagine horrible à vivre pour notre héros. Nous aussi nous sommes impuissants, comme lui. Nous cherchons le tueur, les indices que l'auteur dissémine un peu partout dans son texte.

Le pire sans doute ? Il s'attarde sur les personnages, nous laisse les connaître et les apprécier.

     Peut-être une petite déception pour la fin, devinée dès que Mila retrouve ses souvenirs. Des événements ne concordent pas.

Mais cela ne retire en rien l'attrait de ce livre qui vous fera frissonner.

Marion

Commenter cet article