Seules les bêtes de Colin Niel (2017)

Publié le par Marion L.

Seules les bêtes de Colin Niel (2017)

Livre issu du prix des lecteurs organisé par sept bibliothèques, dont celle dans laquelle je travaille depuis peu.

     Le postulat est simple : une femme a disparu. La voiture d'Evelyne Ducat a été retrouvée, sans elle. Pour tous, elle a été emportée par l'hiver.

     Parce que nous sommes dans la Causse, dans un petit village d'Agriculteurs en France. Et ici, Evelyne pourrait être partout et nulle part. Morte à cause du froid en allant se promener ? Tuée ? Où est passé le corps ?

      Un roman chorale captivant. Chaque nouveaux personnage nous apporte une réponse. Sans nous révéler la fin avant le bon moment.

       Une plongée au cœur du quotidien des agriculteurs, à travers une assistante sociale, paumée, qui cherche à les aider, à faire leurs démarches et à survivre dans ce métier solitaire ; un éleveur de brebis, un bon fond, mais tellement seul ; une jeune femme paumée...

      Une belle découverte de mon côté, même si je n'arrive pas exactement à expliquer ce qui m'a plu, c'est un tout. La manière de raconter, le style, les personnages et l'histoire.

      Et je ne suis pas la seule, ce livre a fait l'unanimité auprès des bibliothécaire du réseau lors de la sélection des ouvrages.

     L'auteur effectue un exploit parce que le livre est vraiment bien écrit, tout en utilisant la langue, les expressions, le parler... de ce coin de la France (j'imagine.) Il y a un réalisme et une qualité de lecture très appréciables.

      Bref, nous sommes happés par l'histoire de cette disparition, et surtout de ce qu'elle entraîne.

L'aspect policier est comme un prétexte. Nous nous intéressons avant tout aux personnages, leur histoire est la véritable histoire de ce roman. Ce que j'aime beaucoup.

Marion (Source image : Babelio)

Publié dans Policier-thriller

Commenter cet article